Flux Isérois

Lecteur de flux assoces iséroises

❯ Presse & Blogs
Pièces et Main d'Œuvre

2018-09-11T19:20:43Z

No PAV : pas de pollution à Vichy

Nous avons reçu de Pierre Couturier, maître de conférence en géographie à l'université de Clermont-Auvergne, et opposant au projet de bioraffinerie de Vichy, une analyse critique de ce projet de Montpertuis, et de la "chimie verte" en général.

Pour lire le texte, ouvrir le document ci-dessous.

Lire aussi : Des arbres et des hommes (à propos d'un projet de destruction de la forêt cévenole pour la réduire à l'état de biomasse)

- Faits divers

Pierre Couturier

2018-08-21T19:13:23Z

Le « Procès du transhumanisme » : Quand la justice défend l'acceptabilité de la déshumanisation

Le 22 juin 2017 se tenait un étrange procès au Palais de Justice de Paris. Faussement intitulé « Le procès du transhumanisme », il ne jugeait pas le transhumanisme, mais un fait divers futuriste. La mauvaise foi était annoncée dès le titre. Aussi ne fûmes-nous guère surpris par ce procès-fiction visant, sous le masque de la prospective juridique et du débat contradictoire, à acclimater l'opinion à l'idéologie transhumaniste. Quand le droit devient un outil d'enregistrement du fait accompli, à la remorque de l'air du temps technologique. Témoignage.

- Nécrotechnologies

Edouard V. Piely

2018-07-25T19:40:36Z

Glénat-Glouton (bis)

Un article paru dans Le Monde le 22 juin 2018 nous donne des nouvelles de l'éditeur grenoblois et amateur d'art Jacques Glénat.

Jacques Glénat visé par le fisc

Les "Panama Papers" avaient montré que M. Glénat, l'un des plus gros
éditeurs de bandes dessinées en France, détenait une société offshore
aux Seychelles. L'épilogue des "Panama Papers" confirme effectivement
que la société est est "détenue à 100% par M. Jacques Glénat". La
société a même fait l'objet, en juin 2017, d'une demande
d'information du fisc français.

Mossack Fonseca a alors été sommé de livrer tous les documents liés à
la société entre 2012 et 2015, dont le détail des actifs détenus par
la société et les relevés des comptes établis dans une banque
luxembourgeoise spécialisée dans la gestion d'actifs. Le grand livre
des comptes montre les montants des actifs - près de 4 millions
d'euros. Interrogé par Le Monde à l'époque, Jacques Glénat avait
assuré n'avoir aucun lien direct avec cette société seychelloise, qui
avait donné des oeuvres d'art à ses enfants. Il n'a pas donné suite à
notre nouvelle demande d'entretien.

Lire aussi : Glénat-Glouton

- Service compris

2018-07-10T20:25:14Z

Frère Eric Salobir, le prêtre qui connecte le pape à la Silicon Valley

Cet article du Monde dresse le portrait du missionnaire numérique de l'église catholique. Qui va récupérer l'autre ? L'église catholique (universelle), le plus ancien et le plus performant réseau religieux en activité, ou le transhumanisme, le plus récent et le plus performant réseau technocratique à vocation religieuse ?

Quel que soit le résultat, il n'y a nulle incompatibilité entre l'une et l'autre. Comme nous l'avions dit dans Ecrasons l'infâme. Le culte de la Mère Machine ou la matrice religieuse du transhumanisme (ici )

Ni théocratie, ni technocratie !

Pour lire l'article du Monde, ouvrir le document ci-dessous.

- Service compris

Le Monde

2018-07-08T11:11:32Z

Entretien avec Sciences critiques

Toujours en librairie : Manifeste des Chimpanzés du futur contre le transhumanisme. Voir ici

Voici un entretien réalisé avec Sciences Critiques, (voir) un site de médiation entre la science et ses critiques où « penseurs, journalistes et citoyens » s'efforcent « de décrypter les controverses scientifiques contemporaines ».

Merci à Edouard V. Piely, notre interlocuteur, pour cette ample revue du transhumanisme : ses origines, ses développements, son idéologie, ses fondements métaphysiques, sa volonté de toute-puissance et son instinct de mort, ses techniques d'acceptabilité et ses liens avec le complexe militaro-scientifique. Et in fine pour sa question sur les conditions et les moyens du salut de l'espèce humaine qui a suscité La vie dans les restes(1), republié ici avec l'entretien intégral.

Bien sûr, on ne peut jamais tout dire, et encore moins dans les limites d'un tel exercice. Nous tachons à chaque fois qu'on nous en donne l'occasion d'apporter des éléments nouveaux – du moins pour nous. Et d'autres aussi, déjà acquis et publiés, mais qui peuvent servir à l'intelligence du transhumanisme pour de nouveaux lecteurs ; ou que nous jugeons nécessaire de réemployer dans la mise à jour de notre propre saisie : reprise & surprise.

Parmi ces textes récents où nous tachons de creuser et d'affiner notre compréhension :

- Ce que signifie « avoir les moyens » (au-delà du capitalisme et pire encore)
- Entretien avec la revue Limite
- Ecrasons l'infâme - Le culte de la Mère Machine et la matrice religieuse du transhumanisme
- Entretien avec le Comptoir
- Reproduction artificielle « pour toutes » : le stade infantile du transhumanisme (Pièce détachée n°86)

(1) La réponse à la dernière question de cet entretien est publiée sous le titre La vie dans les restes, en Pièce détachée (format A5, couverture cartonnée).
Pour la recevoir par la Poste, commander la Pièce détachée n°85 en envoyant un chèque de 4 € à l'ordre de Service compris :
Service compris
BP 27
38172 Seyssinet-Pariset cedex

- Documents

Pièces et main d'œuvre

2018-06-24T12:26:25Z

Schizo-Ville et inconséquence verte

Le nouveau numéro de Hors-Sol (n°5) vient de paraître, copieux et intéressant, consacré aux "inhumanités numériques".
Voici deux articles en échantillon.

Pour vous procurer Hors-Sol sur papier : http://hors-sol.herbesfolles.org/2018/06/12/inhumanite-numerique-parution-dhors-sol-n5/

- Faits divers

Hors-sol

2018-06-17T20:34:59Z

Reproduction artificielle "pour toutes" : le stade infantile du transhumanisme

Toujours en librairie : Manifeste des Chimpanzés du futur contre le transhumanisme. Voir ici

Le 18 janvier 2018 s'ouvraient les "Etats généraux de la bioéthique" organisés par le Comité consultatif national d'éthique - prélude à la troisième révision de nos lois de bioéthique depuis 1994. Plaisante éthique, soumise à la perpétuelle fuite en avant technologique et aux desiderata des consommateurs rendus possibles par ces progrès.

Le grand sujet cette fois, c'est la reproduction artificielle de l'humain (PMA), qu'il est question d'autoriser aux femmes seules et aux couples de lesbiennes. Autorisation d'autant plus probable que Macron, le "président des très riches" accusé de mener une "politique de droite", a besoin paraît-il d'"envoyer des signaux à la gauche". De préférence, sans impact budgétaire.
Comme en 2013, lors de la légalisation du mariage homosexuel, le sociétal fait diversion et remplace le social.

Aujourd'hui comme alors, nous saisissons ce symptôme d'actualité pour remonter à la cause et à la racine profondes : la machination et la
marchandisation de la procréation pour les homos comme pour les hétéros.
Ce texte est une mise à jour de ce que nous disions alors avec Alexis Escudero (La Reproduction artificielle de l'humain), et que les quatre dernières années n'ont fait que vérifier.

Certains diront que la fracture passe entre gauche et droite. Mais le fait majeur de l'époque, le putsch technologique permanent, périme pour l'essentiel cette distinction. Macron, après Hollande et Sarkozy, et comme l'auraient fait Fillon, Mélenchon ou Le Pen, investit dans l'innovation et les technologies de déshumanisation : intelligence artificielle, nanotechnologies, génie génétique, neurotechnologies.
Le stade actuel du progrès technologique et de la croissance économique, objectifs communs de la droite et de la gauche, se nomme l'homme « augmenté » - le transhumanisme. Le choix qu'on nous laisse ? Renoncer à notre humanité pour devenir posthumains, ou sombrer dans l'espèce moribonde des Chimpanzés du futur. Disparaître ou disparaître. On voit l'importance du débat sur les « modèles familiaux » à côté de cette rupture anthropologique.
On voit surtout comment les idéologues et scientifiques transhumanistes prennent en otages certains groupes (certains activistes LGBT et certaines féministes, certains hétéros stériles et certains handicapés), comment ils s'en servent, tantôt comme boucliers humains, tantôt comme chevaux de Troie pour avancer leur agenda.

L'offensive transhumaniste trace le front principal de notre temps, qui oppose désormais les humains d'origine animale aux inhumains d'avenir machinal. Le mode de reproduction est un enjeu central, en ce qu'il détermine la poursuite de l'histoire naturelle collective ou la prise en main de l'évolution par la technocratie.
Aussi, nous, qui tenons à notre humanité errante et faillible, hasardeuse et imprévue, et si limitée, refusons-nous la reproduction artificielle de l'humain et ses progrès.

Pour lire le texte intégral, ouvrir le document ci-dessous.

Pour lire le texte sur papier, demander la Pièce détachée n°86 : envoyer un chèque de 5 euros à l'ordre de Service compris :
Service Compris - BP 27 - 38172 Seyssinet-Pariset cedex

- Documents

Pièces et main d'œuvre

2018-06-05T20:44:30Z

Ça se complique

Petite annonce trouvée sur le site squat.net
Comme le dit Sempé : Tome 1, "Rien n'est simple", tome 2 : "Ça se complique"

Rennes : les Escarpaulettes recrutent !
mai 30th, 2018

Escarpaulettes, squat d'accueil à Rennes, légal jusqu'au 15 août 2018,
cherche à compléter son équipe.

Nous sommes uniquement des personnes poly-opprimées (nous faisons face à
plusieurs systèmes qui nous oppriment) et avons pour 2 principes de
fonctionnement :
– une attention constante aux rapports de domination que nous pouvons
exercer entre nous
– l'accueil inconditionnel des personnes qui en font la demande pour 3
nuits et après on discute.

Nous sommes trans, cis, françaises, non françaises, blanches,
non-blanches, hétéros, pas hétéros, et toutes pauvres.

Suite aux départ de 2 de nos cohabitants, nous cherchons à renforcer
notre équipe et aimerions rencontrer des personnes qui partageraient nos
valeurs et qui aimeraient nous aider à tenir ce lieu.
Du coup, comme nous avons déjà un couple hétéro non blancs et 2
personnes blanches, nous aimerions squatter avec un certain profil de
personne afin que les personnes non hétéro et non blanches de la maison
ne se sentent pas plus discriminées chez elles.

Nous cherchons donc une personne non blanche, meuf trans ou mec trans ou
meuf cisgenre si tu n'es pas hétéro, squateuse ou qui veut apprendre.

Merci de faire tourner dans vos réseaux.

Merci de nous contacter au 06 40 87 99 37

- Service compris

2018-05-31T20:04:26Z

Quand les Verts "vendent" Minatec

Voici 12 ans, le 1er juin 2006, un millier de marcheurs s'était rassemblé pour protester contre l'inauguration de Minatec ; et au-delà, contre l'incarcération de l'homme-machine dans le monde-machine. Les Verts, toujours francs et courageux, avaient tergiversé à bas bruit entre le soutien aux nanotechnologies et des vœux pieux d' « encadrement éthique ». Ils ne sont pas les seuls. La critique des (nano)technologies n'est pas la priorité d'une gauche pour qui le salut et l'émancipation consistent au contraire à brader l'autonomie du vivant pour l'hétéronomie de l'artificiel.

Les Verts grenoblois ont conquis le pouvoir municipal en 2014 et dominent depuis la cuvette - la Métro -, avec leurs alliés. En décembre 2017, ils ont vendu à cette même Métro les actions de la Ville de Grenoble dans la SEM Minatec. Occasion irrésistible de revenir sur un moment local exemplaire du moment général. Que font les Verts quand ils gèrent « le système », finalement ? Que s'est-il passé depuis 2006 ? En tirant notre fil nous avons reconstitué toute une trajectoire – Minalogic, Minatec, Giant, Clinatec…- tout le puzzle du CEA-Grenoble ; et recroisé nos technocrates Verts, Eric Piolle (Hewlett-Packard), Vincent Fristot (Gaz Electricité Grenoble), Pierre Kermen (Giant, Caserne de Bonne), et puis Vincent Comparat, Laurence Comparat, Yann Mongaburu & Cie ; big data, open data, smart city… On dira ce qu'on voudra, vivre à Grenoble, c'est malsain, mais c'est instructif.

Pour lire le texte intégral, ouvrir le document ci-dessous.

- Nécrotechnologies

Pièces et main d'œuvre

2018-05-24T21:40:52Z

La campagne se meurt, la technocratie l'achève

En 2050, 80 % du cheptel humain s'entassera dans des mégapoles-machines aux flux de transports, de fluides, d'énergie, d'individus, pilotés par "Intelligence Artificielle". Smart city, voitures “autonomes”, capteurs de données communicants, Internet des objets, big data, etc. Cette concentration résulte d'un projet de rationalisation - de rationnement raisonné - des "ressources". Pour rabattre les ruraux vers les métropoles, il suffit de supprimer les services de proximité, la Poste, l'école, l'hôpital, et les dessertes des petites communes ; puis d'ouvrir des complexes commerciaux périphériques afin de tuer les centres bourgs. Financez les projets urbains, les “pôles de compétitivité”, et admirez l'afflux urbain.

Quant à ce que la novlangue nomme “les territoires”, ne croyez pas qu'ils échappent à la rationalisation technicienne. La plupart de leurs décideurs veulent en faire des “smart territoires”, fonctionnant, eux aussi, en haut débit. Il n'y a pas de raison qu'on ne clique pas dans les chemins creux et sous les platanes du marché. Puis, les citadins qui viennent se ressourcer le week-end ont besoin de leur connexion pour... eh bien pour rester connectés.

Surtout, la “ruralité” doit servir la mégamachine urbaine. Laisser passer les lignes à grande vitesse et à très haute tension. Fournir la biomasse et les ressources nécessaires à la consommation exponentielle d'énergie (la “planète intelligente” est une planète électrique). Nourrir les villes. Stocker les déchets nucléaires. Réserver quelques espaces aux loisirs, conformément aux recommandations des experts en santé urbaine.
Vous pensiez vivre à la campagne, votre pays n'est qu'une fonction support pour les métropoles.

Ainsi, découvrons le “Plan particulier de la Creuse et l'hyper-ruralité” dans cet article du Creuse-Citron.

Pour lire l'article, ouvrir le document ci-dessous.

Pour lire Creuse-Citron sur papier, écrire à :
Creuse-Citron
BP 2
23000 Sainte-Feyre

et creuse-citron(at)legtux.org

Lire aussi :
- Des arbres et des hommes (revue Bogues)
et Les Monades urbaines, de Robert Silverberg (Livre de Poche)

- Nécrotechnologies

Creuse-Citron