❯ Presse & Blogs
Alpes Solidaires

Tue, 14 Aug 2018 11:13:33 +0200

Aux petits grains, l'e-picerie nomade en ligne.

Un nouveau projet voit le jour à Grenoble : une épicerie en ligne qui vous livre à vélo, avec une démarche bio, locale et zéro déchets !

Pol-Marie et Renaud se sont rencontrés en travaillant à la Bobine. De leur volonté de réduire leurs production de déchets et de créer leur propre projet professionnel est née Au petit grain, épicerie bio, locale, et avec une politique zéro déchets.

Ayant d'abord l'idée de monter une épicerie itinérante dans un camion qui se déplacerait sur les marchés, ils se tournent rapidement vers la solution du e-commerce et de la livraison à vélo, pour des raisons principalement économiques, un camion représentant un très gros investissement de départ. Concernant la forme juridique, la coopérative semblait la meilleure option mais pour des raisons de calendrier, Au petit grain est d'abord une S.A.S, beaucoup plus souple pour lancer l'activité, et nos jeunes entrepreneurs la transformeront en coopérative dès que possible.

Le cœur du projet est la volonté de produire le moins de déchets possible tout au long du développement de cette activité. Un gros enjeu a donc été de trouver une solution de stockage et de transport des denrées alimentaire qui soit à la fois légère, économique, réutilisable et avec le plus faible impact carbone possible. La solution se traduit par des bocaux, facilement lavables et réutilisables. Renaud et Pol-Marie essayent également de traduire cette politique du zéro déchets dans leur approvisionnement. En effet, ils encouragent leur fournisseurs à les livrer en produisant le moins de déchets possible. Par exemple, les lentilles sont livrées dans des seaux réutilisables.

admin_alpe2

Fri, 27 Jul 2018 12:08:38 +0200

Tous associés dans le pétrin : la boulangerie du Pain des Cairns passe en SCOP !

Théo Lewin, boulanger-vendeur au Pain des Cairns, raconte le passage en SCOP de la boulangerie cette année.

Passer en Société Coopérative et Participative (SCOP), ça veut dire quoi ?

Le Pain des Cairns est une société ayant le statut de SARL. Sans changer de statut, ses salariés ont tous investis dans la société et sont donc devenus associés. Légalement, cela signifie d’une part, le partage du capital, d’autre part qu’un associé vaut une voix lors des décisions, quelle que soit la part qu’il a investie.

Le passage en SCOP nécessite une formation et un accompagnement de l’Union Régionale des SCOPs (URSCOP).

Ce changement de statut a cimenté un projet qui s’est toujours voulu collectif. Cédric, qui était jusqu’alors l’unique représentant légal de la boulangerie, a toujours considéré ses salariés comme des collaborateurs.

Théo revient sur cette volonté de décider ensemble inhérente au projet du Pain des Cairns.

Le passage en SCOP a donc été une manière de confirmer légalement le fonctionnement interne déjà en place, basé sur des notions de gouvernance partagée. Celle-ci se définit principalement par des prises de décisions communes et la répartition des pouvoirs. Cette gouvernance partagée fera l’objet d’un article à part entière sur Alpes Solidaires.

Sans vraiment le vouloir, le Pain des Cairns fait parti de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS). Phénomène énigmatique mais pourtant récurrent : certaines entreprises qui appliquent les principes de l’ESS ne s’en réclament pas forcément. Pourtant, le passage en SCOP du Pain des Cairns le place, de fait, dans le réseau de l’ESS.

Théo distingue néanmoins le statut de SCOP et le fonctionnement collectif de la boulangerie. Pour lui, c’est son organisation qui rapproche le Pain des Cairns de l’ESS, bien plus que l’outil SCOP.

Située entre le quartier Saint Bruno et Grenoble École de Management, la boulangerie du Pain des Cairns a ouvert en 2014. Elle compte sept salariés, tous boulangers-vendeurs, et un apprenti. C’est une boulangerie biologique fabriquant du pain au levain naturel, du pain aux farines sans gluten, des brioches et biscuits. Le prix est au kilo.

Infos pratiques :

Adresse : 54 bis rue Abbé Grégoire, 38000 Grenoble

Tél. : 09 72 47 50 07

Horaires :

Du lundi au vendredi : 15h – 20h

Samedi : 8h – 13h

Fermée le dimanche.

admin_alpe2

Fri, 20 Jul 2018 16:11:23 +0200

Un appel à projet pour soutenir l'activité des associations employant jusqu'à deux salarié-e-s!

Ce n'est pas vraiment un secret, ni une nouveauté: depuis quelques années les financements publics pour les associations sont plus difficiles d'accès. Ces dernières déplorent souvent le délaissement des aides au fonctionnement au profit d'une logique de financement au projet, qui met les associations en concurrence. Nous vous présentons une oasis dans le désert de l'aide au fonctionnement portée par le Fonds pour le Développement de la Vie Associative.

Les temps sont durs pour les associations, notamment lorsqu'elles ne comptent qu'un-e deux ou trois salarié-e-s: moins de subventions, moins de contrats aidés... Pourtant ces associations à petit budget ont un impact reconnu sur le plan local. Le Fonds de Développement de la Vie Associative (FDVA) propose un appel à projet visant à soutenir leurs activités.

En effet, l’Etat contribue au développement de la vie associative par un soutien financier aux associations dans le cadre du FDVA. Depuis 2018, ce fonds comporte un nouveau volet pour le financement d’actions ou de projets de fonctionnement ou d’innovation. A l'échelle du territoire français, ce sont 25 millions d'euros qui seront alloués aux associations par appel à projet. Ce faisant le FDVA vise à répondre au besoin en "Financement global de l'activité d'une association ou mise en œuvre de nouveaux projets ou activités." 

Quelles associations sont visées? C'est l'autre information à retenir: ce sont les associations ne comptant qu'un-e- ou deux salarié-e-s qui sont visées, ou pas du tout. Du moment qu'il vise l'intérêt général, l'objet de ces associations peut être aussi bien sportif, que social ou culturel. Le budget alloué par cet appel à projet ne pourra pas dépasser 50% du budget prévisionnel de l'association, pour un montant compris entre 1 500 et 15 000€. Pour pouvoir candidater, les associations doivent avoir au moins une année d'existence et être à jour dans leurs démarches administratives (Assemblée Générale, N°SIREN).

Votre association est éligible? Vous avez un projet en tête? Suivez ce lien pour prendre connaissance de l'appel à projet en détail! 

Les associations ont jusqu'au 21 septembre 2018 pour se positionner.

admin_alpe2