❯ Presse & Blogs
Le Crieur de la Villeneuve - Journal participatif de la Villeneuve de Grenoble

Sat, 07 Jul 2018 15:55:22 +0200

Le nouveau collège Lucie Aubrac sera construit avenue de la Bruyère

Le Conseil départemental a présenté lundi 2 juillet l’emplacement du nouveau bâtiment, amené à remplacer la « soucoupe ».

Incendié en juin 2017, l’ancien bâtiment du collège Lucie Aubrac – la « soucoupe » – attend depuis un an d’être fixé sur son sort. Les bâches vertes qui recouvrent le toit métallique fissuré font maintenant partie du paysage villeneuvois. Au grand désespoir de beaucoup d’habitants qui se plaignent de la mauvaise publicité due à ce grand brûlé qui trône au milieu du parc.

Parcelle retenue pour construire le nouveau collège Lucie Aubrac, telle que présentée par le Conseil départemental lundi 2 juillet. (fond de carte : OpenStreetMap)

Parcelle retenue pour construire le nouveau collège Lucie Aubrac, telle que présentée par le Conseil départemental lundi 2 juillet. (fond de carte : OpenStreetMap)

Lundi 2 juillet, le département de l’Isère, gestionnaire des collèges, convie parents d’élèves, profs et habitants à une réunion d’information. La courte allocution vise à rendre public l’emplacement du nouveau collège, avenue de la Bruyère, entre le 10 galerie de l’Arlequin et l’école des Buttes (voir carte ci-contre).

« Le site choisi est plus accessible par une voirie que l’ancien [là où est située la soucoupe, ndlr], notamment pour les secours », explique Jean-Pierre Barbier, le président du Conseil départemental de l’Isère. Le critère de la proximité d’une route, exigé par le département, a fortement réduit la liste des emplacements potentiels.

Pour l’instant, une parcelle de 10 000 m² a été repérée, coincée entre le 10 galerie de l’Arlequin, l’école des Buttes, la piste d’athlétisme et l’allée des Tilleuls. La butte existante, qui marque l’entrée du parc, devra être arasée. Le coût du nouveau bâtiment est évalué à 14 millions d’euros, sans compter le coût de la démolition de la soucoupe.

valse_college

Emplacements des différents collèges du quartier (fond de carte : OpenStreetMap)

Le sort de l’ancien bâtiment, ou plutôt de la parcelle qu’il occupe, est encore à décider, même si la mairie et le département se sont entendus sur une « revégétalisation de l’espace ». Même interrogation pour l’ancien collège des Saules, où le collège Lucie Aubrac s’est installé en septembre 2017.

Fin des travaux en 2021 ?

La fin des travaux est fixée pour la rentrée de septembre 2021, mais Jean-Pierre Barbier tient « à mettre un bémol sur cette date ». « On va tout faire pour que l’ouverture se fasse en septembre 2021. Et si ce n’est pas septembre 2021, ce sera septembre 2022… », louvoie le président du département. Le cabinet d’architectes sera désigné en janvier 2019.

Quant à la qualité et à la fonctionnalité du bâtiment, les habitants n’ont pas d’illusion à se faire : « On a un référentiel, on va mettre les mêmes moyens sur ce collège qu’ailleurs, ni plus, ni moins. C’est ça l’équité. » explique Jean-Pierre Barbier. Ce à quoi un parent d’élèves lui fait remarquer que le nombre d’élèves boursiers avait fortement augmenté à Villeneuve, sous-entendant à juste titre que l’équité serait de corriger les inégalités sociales.

L’emplacement retenu, celui d’une ouverture sur le parc, s’inscrit aussi dans le nouveau programme de rénovation urbaine (Anru 2). Alors qu’en réunion publique Passagers des villes, le cabinet d’architectes en charge du dossier des Villeneuves, proposait de relier les parcs de la Villeneuve et de La Bruyère (de part et d’autres de l’avenue La Bruyère), l’emplacement choisi pour le nouveau collège vient rajouter une barrière à cette liaison.

La construction du nouveau collège Lucie Aubrac avenue de La Bruyère donne également du grain à moudre aux partisans de la démolition du 20 galerie de l’Arlequin : en fermant une des entrées du parc, il devient nécessaire de créer une nouvelle « porte » en démolissant le 20.

Benjamin Bultel

Mon, 02 Jul 2018 15:01:59 +0200

Rhythm ‘n’ Light illumine la place Rouge

Le 23 juin, en clôture de la fête de quartier, le spectacle Rhythm ‘n’ Light a illuminé la place Rouge. Porté notamment par la BatukaVI, batucada de jeunes du quartier, avec la participation de Kiap et la MJC Desnos, à Échirolles, le spectacle reprend les atouts de chacune de ces troupes en les soulignant de lumière noire. Déjà présenté en version 0 à l’Espace 600 le 20 juin, le spectacle Rhythm ‘n’ Light devrait devenir le projet phare de la BatukaVI. Retrouvez les photos du spectacle ci-dessous :

Benjamin Bultel

Wed, 27 Jun 2018 15:39:38 +0200

Retour gagnant pour la Chorale des enfants

Après trois années d’absence, la Chorale des enfants de la Villeneuve était de retour, vendredi 22 juin. Un événement unique dans l’agglomération puisque ce ne sont pas moins de 650 enfants qui se sont rassemblés pour chanter ensemble.

Emmenés par Maximilien Barrot, du Conservatoire de Grenoble, les enfants des cinq écoles primaires de la Villeneuve ont chanté pendant près d’une heure sur la place Rouge, à Villeneuve. Ils étaient accompagnés de trois musiciens de Mustradem (Christophe Sacchettini, Marie Mazille et Patrick Reboud).

Retrouvez les photos de la chorale (de gauche à droite, sur les gradins : les élèves de l’école des Buttes, de la Fontaine, des Trembles, du Lac et des Genêts) puis les chansons (Le Crieur vous présente ses excuses pour le son médiocre, l’après-midi était quelque peu venteux), ainsi que leurs paroles.

 Singing

Singing all together
Singing just for joy
Singing men and women
Every girl and boy

Everybody singing a song
Everybody singing a song (bis)

Sing a song and sing it all day long
Sing a song and sing it all day long

Bêtises

Tout le monde en fait devinez ce que c’est
Les p’tits, les grands, les bons, les méchants
Personne n’arrivera à corriger cela
Je, tu, il fait des bêtises
Nous, vous, ils font des sottises (bis)

Elle nous sert d’expérience
Pour pas que l’on recommence

Le chêne et le roseau (Les Cowboys Fringants)

Il est frêle le roseau
La tête à moitié dans l’eau
Et le chêne droit debout
Semble être au dessus de tout
Le roseau plie les genoux
Et s’effondre à tous les coups
Car c’est sa fatalité, toujours retomber
Tomber, tomber pour se relever
Re-tomber
Tomber pour se relever
« Même si le chêne est géant
Il fendra dans l’ouragan
Moi roseau par mauvais temps
Je danse avec le vent »
Le chêne est un grand sage
Qui ne craint pas les orages
Il sait que l’ouragan
Ne se pointe pas souvent
Et il regarde de haut
Son pauvre ami le roseau
Qui se bat d’arrache-pied
Pour se relever
Toujours se relever pour tomber
Comme toujours se relever
Pour tomber
« Le roseau dans la tourmente
Est baladé par le vent
Moi chêne par mauvais temps
Je n’expose qu’un flanc »
Il n’y a pas de morale
À cette histoire banale
Que des individus
Et différents points de vue
Pour se consoler un brin
On rabaisse le voisin
Il faut bien se relever
Avant de tomber
Tomber,
Tomber et nous relever
Re-tomber,
Tomber et nous relever
Chacun dans sa solitude
Cultive ses certitudes
Qui par instinct de survie
Confortent nos vies

Flip flap flop (Les Ogres de Barback)

Et flip ! flap ! flop ! crac ! et bzzz ! et vlan ! et vroum !
Et tic ! tac ! toc ! plouf ! et ouizz ! et badaboum !
C’est la chanson des bruits
Et si le cœur vous en dit
Chantons la toute la nuit !

Graines musiciennes

La petite graine va pousser
Si tu n’oublies pas de l’arroser
Pour devenir grand
Ça va lentement
Mais ne va pas plus vite que le vent

La petite graine va pousser
Si tu n’oublies pas de l’arroser
Pour devenir fleur
Faut de la douceur
Un peu d’eau et un peu de chaleur

La petite graine a bien grandi
Elle est musicienne et elle nous dit
« Écoutez mon chant
Et tout doucement
Balancez vos branches dans le vent »

Tous solidaires

Quelque soit ta couleur de peau, ta religion
Des visages différents ressemblants
Fais confiance

Quelque soit la couleur de tes yeux ou ton nom
On regarde avec amitié
Fais confiance

Peut importe l’origine
Peut importe la religion
Contre la couleur de ta peau
Fais sonner le son de ta voix

Quelque soit vos origines nous vous aimerons

Quelque soit votre avis nous vous respectons

Le cœurdonnier (Soprano)

Qui a vu le cœurdonnier
Le monde a le cœur déchiré
Il aimerait tellement aimer
Mais les hommes, mais les hommes, mais les hommes
Où t’ont-ils fait prisonnier
Mes prières doivent te libérer
Le cœur du monde veut être sauvé
Mais les hommes, mais les hommes, mais les hommes

Je vois dehors
Des cœurs en panne
Des cœurs en or
Devenir des cœurs de pierre
Des cœurs de glace
Des cœurs en flamme
Des cœurs qui explosent
Au milieu de cœurs de verre
Si tu nous entends
Viens nous le réparer
Le cœur du monde va mal
Monsieur le cœurdonnier
On a le cœur déchiré
On a le cœur déchiré
On a trop besoin d’aimer
Où es-tu le cœurdonnier ?
La folie des hommes
Nous l’a déchiqueté
Le monde a besoin de toi
Monsieur le cœurdonnier
On a le cœur déchiré
On a le cœur déchiré
On a trop besoin d’aimer
Où es-tu le cœurdonnier ?

Le monde a le cœur divisé
Même cupidon n’a aucun effet
Toutes ses flèches ont échoué
Car les hommes, car les hommes, car les hommes
La fumée des bombardiers
La pollution l’empêche de respirer
Le cœur du monde va s’arrêter
Car les hommes, car les hommes, car les hommes

Je vois dehors
Des cœurs en panne
Des cœurs en or
Devenir des cœurs de pierre
Des cœurs de glace
Des cœurs en flamme
Des cœurs qui explosent
Au milieu de cœurs de verre
Si tu nous entends
Viens nous le réparer
Le cœur du monde va mal
Monsieur le cœurdonnier
On a le cœur déchiré
On a le cœur déchiré
On a trop besoin d’aimer
Où es-tu le cœurdonnier ?
La folie des hommes
Nous l’a déchiqueté
Le monde a besoin de toi
Monsieur le cœurdonnier
On a le cœur déchiré
On a le cœur déchiré
On a trop besoin d’aimer
Où es-tu le cœurdonnier ?
Où es-tu, où es-tu, où es-tu
Le cœurdonnier ?
Où es-tu, où es-tu, où es-tu
Le cœurdonnier ?
Où es-tu, où es-tu, où es-tu
Le cœurdonnier ?
On a le, on a le , on a le cœur déchiré
On a le cœur déchiré
On a le cœur déchiré
On a trop besoin d’aimer
Où es-tu le cœurdonnier ?

Ensemble nous serons

Je suis la graine, toi tu es l’eau
Ensemble nous serons la fleur
Je suis seconde, tu es minute
Ensemble nous serons les heures
Je suis le soleil, tu es la pluie
Ensemble nous serons l’arc-en-ciel
Je suis l’abeille, tu es la ruche
Ensemble nous serons le miel

Ensemble nous serons
Des étoiles dans la galaxie
Ensemble nous serons
Les maillons unis pour la vie
Ensemble nous serons
D’une chaîne humaine éternelle
Le feu parti d’une étincelle
La liberté, l’égalité
Nous serons la fraternité
Ensemble nous serons

Je suis la feuille, toi le crayon
Ensemble nous serons le dessin
Je suis la beauté, tu es l’agilité
Ensemble nous serons félin
Je suis la musique, tu es la voix
Ensemble nous serons le chant
Je suis passé tu es futur,
Ensemble nous serons présent

Ensemble nous serons
Des étoiles dans la galaxie
Ensemble nous serons
Les maillons unis pour la vie
Ensemble nous serons
D’une chaîne humaine éternelle
Le feu parti d’une étincelle
La liberté, l’égalité
Nous serons la fraternité
Ensemble nous serons

Je suis l’océan, tu es le continent
Ensemble nous serons la terre
Je suis les étoiles, tu es la nuit
Ensemble nous serons l’univers
Je suis le bois, toi l’étincelle
Ensemble nous serons enflammés
Je suis la liberté, tu es l’égalité
Nous serons la fraternité

Ensemble nous serons
Des étoiles dans la galaxie
Ensemble nous serons
Les maillons unis pour la vie
Ensemble nous serons
D’une chaîne humaine éternelle
Le feu parti d’une étincelle
La liberté, l’égalité
Nous serons la fraternité
Ensemble nous serons

Benjamin Bultel

Thu, 14 Jun 2018 14:14:02 +0200

Ciné-Villeneuve présente Éclairage intime

Ciné-Villeneuve présente en projection, lundi 18 juin, à 20 heures, à la salle polyvalente des Baladins, le film Éclairage intime, d’Ivan Passer. Thèmes abordés, synopsis, avis, Ciné-Villeneuve vous raconte tout sur le film.

AfficheLa diffusion

Le film sera projeté en version originale tchèque sous-titrée en français, dans sa version restaurée en 2016.

Le synopsis

Petr et Bambas sont d’anciens camarades de conservatoire. Petr, aujourd’hui soliste violoncelliste à Prague est un musicien de la ville, il vient donner un concert dans la ville de province où Bambas, musicien de la campagne, directeur d’une école de musique, qui joue essentiellement aux funérailles l’a invité pour compléter l’orchestre local. Petr est accompagné de sa jeune amie Stepa.

Bambas les accueille dans sa maison, où il vit avec sa femme, ses enfants et … ses beaux-parents. Autour des deux amis musiciens la famille débat, pendant deux jours, de tout et de rien sur la vie.

Le film

Éclairage intime fut pendant longtemps considéré comme le film phare de la Nouvelle Vague tchèque. Le premier long-métrage d’Ivan Passer décrit deux jours des retrouvailles de deux amis musiciens. Le réalisateur signe une comédie qui est une succession d’anecdotes sans réelle intrigue. Traumatisé par la guerre durant l’occupation de la Tchécoslovaquie, le cinéaste cherchait surtout à faire une comédie légère où l’on se sent bien. Ivan Passer filme la vie tchèque avec une authentique fraîcheur. Les personnages respirent la liberté et on a souvent l’impression d’être à leurs côtés. Frôlant avec le court-métrage, Éclairage intime est un hommage à la vie.

InstrumentSympathique film dans une campagne paisible. On dirait du Rohmer tchèque et l’intrigue avec les musiciens ne manque pas de charme. Il y a une fraîcheur aussi indéniable.

C’est la vie toute simple des gens de la campagne que Passer a choisi de filmer, sans autre prétention que de montrer la vie simple et heureuse d’une famille. Il y a beaucoup d’humour, c’est filmé comme un documentaire car en fait il n’y a pas d’histoire, on montre aussi l’importance de la présence de la musique dans les pays de l’Est, pour les différents événements de la vie. Un film agréable à regarder, sur un monde disparu…

Le réalisateur

Figure significative de la nouvelle vague tchécoslovaque, Ivan Passer né en 1933 travaille en étroite collaboration avec Miloš Forman dont il a été le scénariste de trois films en 1963, 65 et 67. Il réalise un court métrage en 1964 puis son premier long métrage en 1965 : Éclairage intime (Intimni osvetleni). Après la répression par les Soviétiques du Printemps de Prague en 1968, Ivan Passer quitte son pays, aidé par le producteur de cinéma franco-italien Carlo Ponti. Depuis, il vit et travaille aux États-Unis où il réalise 12 films dont 2 pour la télévision et un inachevé. Son dernier film date de 2005.

La bande-annonce

Éclairage intime (Intimní osvětlení)
Drame (Tchécoslovaquie), 1965
73 min
D’Ivan Passer
Avec Karel Blazek, Zdeněk Bezušek, Vera Křesadlová

Benjamin Bultel

Thu, 07 Jun 2018 14:36:28 +0200

Villeneuve se met en lumière

Du 15 au 25 juin, 10 jours d’animations sont programmés sur le quartier. Petit aperçu des festivités !

Semaine d’ouverture de l’Espace 600 (du 15 au 25 juin)

  • Vendredi 15 juin, 19 h 30 : Le Crieur et la Maison de l’image organisent une soirée De Villeneuve à Bondy : les médias prennent leur quartier, avec comme invités le Bondy Blog, Vill9 la série et les réalisateurs de Villeneuve, l’utopie  malgré tout.
  • Lundi 18 juin, 18 h 30 : soirée de restitution du cycle « Pour [se] comprendre – Que reste-t-il du passé colonial ? » de l’Université populaire, avec la projection d’un documentaire-synthèse, suivie d’un concert de musique orientale.
  • Mardi 19 juin, 19 h 30 : Zion of Colors offre une performance mélangeant théâtre, poésie et musique.
  • Mercredi 20 juin, 18 h 30 : pour fêter la 1000e représentation, la BatukaVI s’associe à Kiap le temps d’une soirée haute en couleur.
  • Vendredi 22 juin, 19 h 30 : conférence gesticulée Itinéraire d’une sale gosse — de l’enfance inadaptée à la pédagogie sociale, de Mélody Dababi, de Mme Ruetabaga, avec un atelier pour les enfants pendant la conférence.
  • Lundi 25 juin, 16 heures : soirée de présentation des travaux menés lors des ateliers périscolaires de la Cordée.

Fête de la musique (jeudi 21 juin)

Elle aura lieu le jeudi 21 juin, de 17 heures à 23 heures. Organisée par le Studio Petit Bonheur, elle se tiendra au bord du lac, à côté de la piscine Iris. L’occasion de découvrir les talents du quartier et de s’initier à l’écriture de paroles de chansons.

Chorale des enfants (vendredi 22 juin)

Après trois ans d’absence, la chorale revient le vendredi 22 juin ! Plus de 600 mômes des écoles du quartier, accompagnés par les musiciens de Mustradem, chanteront pendant une heure sur la Place rouge. À partir de 14 h 30.

Fête de quartier (samedi 23 juin)

La traditionnelle fête de quartier aura lieu le samedi 23 juin, à partir de 14 heures, entre la Place rouge et l’allée des Tilleuls. Jeux gonflables, manège, essai des équipements des pompiers, village repas et village associatif, jeux de kermesse… les animations seront nombreuses et pour tous les âges ! L’après-midi festif se conclura par un karaoké, à partir de 19 heures, et par le spectacle tout en lumière, rempli d’instruments lumineux, nunchakus et autres sabres lasers, Rhythm ‘n’ Light (« Nos jeunes sont des lumières »), d’associations du quartier, à partir de 22 heures.

Le programme en détail de la fête de quartier :

  • 14 heures : ouverture de la fête (village associatif, village repas, animations)
  • 14 h 30 : pot de l’amitié des unions de quartier
  • 15 heures : chorale des Balbelettes
  • 15 h 30 : départ de la visite de la Maison de l’image
  • 16 heures : représentation théâtrale de Momola, Momola !, par les écoliers de l’école des Trembles (à partir de la pièce Dans les reflets du vent, création La Marmite/Les Petits Poids pour l’Espace 600)
  • 16 heures : déambulation musicale de la BatukaVI
  • 19 heures : fin du village associatif et début du karaoké
  • 22 heures : clou de la fête, spectacle Rhythm ‘n’ Light (« Nos jeunes sont des lumières »).

Et aussi…

Samedi 16 juin : brocante de l’Union de quartier Villeneuve 1, sur la place du marché et allée de piscine, à partir de 9 heures.

Samedi 16 juin : après-midi festif (avec jam session et la Sonobécane), à partir de 16 heures, crique nord, dans le parc de la Villeneuve, derrière le 20 galerie de l’Arlequin, pour l’imposition d’un débat au conseil municipal concernant la démolition ou non du 20 galerie de l’Arlequin. Débats autour de la politique du gouvernement sur le logement.

Samedi 16 juin : fête orientale sur la place des Géants, à partir de 16 heures, avec jeux gonflables, DJ, maquillage, henné, organisée par l’association des habitants des Géants.

Lundi 18 juin : inauguration de l’exposition « Street-art photo à la Villeneuve » (portraits d’habitants sur les murs du quartier), par la Maison de l’image.

Mercredi 20 juin : fête des voisins aux Géants avec jeux gonflables et musique, à partir de 16 heures sur la place des Géants, organisée par l’association des habitants des Géants et Actis.

Téléchargez le flyer de ces dix jours (à cette adresse ou cliquez sur l’image ci-dessous) :
villeneuve_lumiere

Benjamin Bultel