CHANGER
Sillon 38 - Le journal du monde rural - (38) Isère

Sun, 25 Feb 2018 06:49:03 +0000

LES PARCS NATURELS RÉGIONAUX A L’HONNEUR AU SALON DE L’AGRICULTURE

A l’occasion des 50 ans des Parcs naturels régionaux et de la création du 53ème Parc l’Aubrac, le Salon de l’agriculture met à l’honneur les Parcs français et leurs actions en leur consacrant un temps pendant la semaine d’exposition.

Le but : valoriser les produits agricoles marqués « Valeur Parc naturel Régional », présenter l’action des Parcs en faveur de l’agriculture et des agriculteurs et leur rôle important dans la préservation de la nature, de la faune et de la flore.

Le Vercors soutient les agriculteurs de son territoire qui abrite trois races locales : la vache villarde, la poule grise du Vercors et maintenant le cheval du Vercors de Barraquand ainsi que plusieurs labels nationaux ou européens (AOP) en relation avec les modalités d’élevage, les espaces utilisés et les races traditionnelles élevées : le Bleu du Vercors-Sassenage, la Noix de Grenoble, la Clairette de Die, le Picodon, les vins de Châtillons-en-Diois.

Par ailleurs, 5 productions agricoles bénéficient de la Marque du Parc du Vercors : la viande bovine, les fromages et produits laitiers fermiers, les truites et salmonidés, les plantes à parfum, aromatiques et médicinales, et l’agneau.

UN TERRITOIRE CLASSÉ PARC NATUREL REGIONAL EN 1970

Le Parc naturel régional du Vercors est situé en Région Auvergne Rhône-Alpes, ce territoire de moyenne montagne s’étend sur un vaste massif de 206 000 ha entre Isère et Drôme et comprend 84 communes réparties dans huit régions naturelles : le Piémont nord, les Quatre-Montagnes, les Coulmes, le Vercors Drômois, le Royans, le Diois, le Trièves, la Gervanne.

Sans titre

DESTINATION VERCORS : C’EST LA PAUSE QU’IL VOUS FAUT

Le Parc naturel régional du Vercors s’étend sur un vaste massif entre Isère et Drôme et bénéficie d’une subtile influence climatique montagnarde, océanique et méditerranéenne. Le territoire accueille une faune et une flore d’une diversité et d’une richesse exceptionnelles, il est également un haut lieu de culture et d’histoire notamment liée à la Résistance. Le syndicat mixte du Parc du Vercors a pour vocation de valoriser et de dynamiser le massif notamment grâce à des projets de fond autour des notions d’énergie, de mobilité, d’urbanisme, de gestion des ressources en eau et d’agriculture. Le développement du tourisme durable ainsi que les initiatives culturelles et le lien social font également partie des missions stratégiques inscrites dans la Charte.

Entre nature et culture, l’histoire a légué au Parc la gestion de la Réserve naturelle nationale des Hauts-Plateaux du Vercors, cœur de nature de 17 000 hectares constituant la plus grande Réserve de France métropolitaine, et la gestion du mémorial de la Résistance qui, classé musée national, met à la portée de tous ce pan si important de l’histoire du massif et de l’histoire de France.

Cette nature et cette histoire sont par ailleurs accessibles à tous et en randonnée, grâce à un réseau de plus de 4 000 km de sentiers balisés entretenus par le Parc.

C’est une invite à découvrir de magnifiques paysages à pied, à dos d’âne, à cheval, en VTT, à vélo, ou en pratiquant d’autres sports de nature tels que : canoë, kayak, escalade, spéléo… Certifié au titre de la Charte européenne du tourisme durable dans les espaces protégés, le Parc du Vercors engage des actions de qualité pour l’accueil d’un tourisme respectueux de l’environnement.

Une altitude idéale pour bien respirer, un cadre enchanteur pour vous ressourcer, un terrain pour vous dépenser et des villages pour vous faire rêver.

Jeudi 1er mars:

Remise des Prix du Concours des Prairies fleuries (ring Porcin Hall 1)

Le Parc naturel régional du Vercors présente au Concours national 2017 les deux lauréats du concours local des « Prairies Fleuries » organisé sur les piémonts isérois du Vercors : Ève Palacios (Noyarey) dans la catégorie « Prairies de fauche » et Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères (Claix) dans la catégorie « Prairies pâturées ».

– Signature de conventions de partenariat de la Fédération des Parcs naturels régionaux avec l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture (APCA) et l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) (stand du Vercors)

Sun, 25 Feb 2018 06:49:03 +0000

Le Vercors et ses prairies au Salon de l’agriculture..

Une belle prairie fleurie évoque aux citadins les balades champêtres. Pour un agriculteur, de belles prairies, riches en biodiversité, c’est aussi et surtout la promesse d’un bon fourrage.
Notons qu’il y a une faune et une flore inféodées aux pratiques agricoles, c’est-à-dire qui n’existeraient plus sans ces prairies de fauche et pâturées (sauge, knautie, la grande marguerite…). Elles remplissent également de nombreuses fonctions écologiques en lien avec la qualité de l’environnement (qualité des sols et de l’eau, recyclage des nutriments, habitat pour la faune, qualité esthétique des paysages…).
Sur le Salon de l’agriculture 2018, deux lauréats du concours local du Vercors participeront au fameux Concours général agricole des Prairies Fleuries pour suivre les traces de Franck Vigne, vainqueur 2017 dans la catégorie « pâturages exclusif » :

  • Ève Palacios, Ferme du Souillet (Noyarey), dans la catégorie « prairies de fauche » : Ève a réhabilité la ferme qu’elle a repris en 2008 et accueille aujourd’hui des jeunes dans une ferme « de la deuxième chance » !
  • Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères (Claix) dans la catégorie « prairies pâturées » : Nicolas transmet sa passion aux plus jeunes en accueillant régulièrement des classes scolaires
  • Créé à l’initiative des Parcs naturels régionaux en 2010, le concours des Prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agri écologique des prairies et parcours.

    Ouvert à tous les territoires de France depuis son inscription au Concours général agricole (en 2014), plus de 250 éleveurs participent aux concours locaux chaque année.

    En 2017, le Concours local s’est déroulé sur 45 territoires en France. Les jurys locaux du concours ont parcouru les parcelles de plus de 300 éleveurs et ont désigné 48 lauréats locaux qualifiés pour le jury national. Le jury national désignera dans chaque catégorie de prairies et de parcours un lauréat qui sera récompensé lors de la cérémonie de remise des prix.

Sun, 25 Feb 2018 06:49:03 +0000

20 ANS ÇA SE FÊTE A PARIS!

L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage est l’une des plus petites en lait de vache, c’est une réalité qui résonne aujourd’hui comme une fierté. Début des années 90, la filière fromagère du Vercors était vouée à disparaître si les producteurs n’avaient pas décidé de prendre leur destin en main. La stratégie de développement de la filière est basée sur le respect du consommateur, de l’agriculteur, de son outil de production et de son territoire.

Ainsi, sur le Vercors, on favorise la vente directe en valorisant les circuits courts et les échanges avec les clients. Les vaches sont nourries de foin provenant uniquement de la zone géographique et sont élevées dans un système extensif.

L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage se situe sur le chemin de la durabilité. Les fermiers aujourd’hui perpétuent les gestes traditionnels de fabrication. Le Bleu du Vercors-Sassenage allie un savant mélange d’un lait de la veille auquel on rajoute le lait frais du matin. La transformation est minutieuse, chaque étape nécessite une application particulière, c’est sans doute là, l’un des secrets qui 21 jours plus tard permet au bleu d’affirmer tout son caractère et sa douceur.

La reconnaissance obtenue en 1998 sera dignement fêtée au salon de l’agriculture sur le stand du Vercors.

Tous les jours, DÉGUSTATION DE LA VERCOULINE à 11h00 et à 16h30 sans modération.

La Vercouline est un met de partage et de convivialité. Le Bleu fondu sur des pommes de terre ou des tartines de pain offre au palais toute la subtilité d’une pâte fondante qui peu à peu dégage des arômes de sous bois et de noisette.

Fabrication du Bleu du Vercors-Sassenage sur le stand du Parc du Vercors, les MARDI 27 et MERCREDI 28 à 10 h 30 et 14 h 30 et LUNDI 26 à 15 h 00 sur l’espace Région Auvergne Rhône-Alpes (stand du CORAM – hall 1) avec une présentation de la Villarde.

RENCONTREZ TROIS GÉNÉRATIONS D’AGRICULTEURS

LORS DE LA PROJECTION DU FILM EN AVANT-PREMIÈRE

DE LA MÉMOIRE AUX GRAINES D’ÉLEVEURS

Au-delà de la présentation des spécificités du Bleu du Vercors-Sassenage, de ses saveurs et de son process ancestral, ce film, profondément humain, s’appuie sur des témoignages et l’expérience de femmes et d’hommes (sur trois générations) qui, sur le Vercors, ont joué un rôle déterminant dans l’évolution de la production laitière sur ce territoire.

> Dimanche 25 février à 14 H 00.

A 15h30, un gâteau d’anniversaire sera partagé.

Sun, 25 Feb 2018 06:49:03 +0000

Un « Plan Loup » très loin des réalités des communes…

L’Union pour la Sauvegarde des Activités Pastorales et Rurales,
garante de l’équilibre des territoires communique:

Le Plan national d’Action Loups 2018-2023 sous-estime très largement l’impact de la
prédation sur les communes rurales et de montagne, les difficultés engendrées par un
nouveau recul de l’agro-pastoralisme, la remise en cause du multi-usages de ces territoires.
Il élude les questions nouvelles de responsabilités qui se posent aux maires, tout en leur
demandant d’être vecteurs d’un débat dépassionné !
Il accélère la mutation profonde imposée aux professions d’éleveurs et de bergers, qui
doivent maintenant gérer la présence des loups avant de répondre aux besoins de leurs
troupeaux.
Il accentue le risque d’un traitement inéquitable entre fronts de colonisation et foyers
d’attaques.
Il introduit la conditionnalité des indemnisations, unanimement refusée par la profession
agricole.
Il condamne la France à l’hypocrisie du « modèle italien » (200 à 300 loups braconnés
par an) et nous, maires, ne pouvons nous en satisfaire.
Ainsi, s’il entend poser la question de « la capacité du pastoralisme français à se maintenir
voire à se développer sur le long terme en présence du loup », il n’affirme en aucune façon la
volonté d’une réponse positive à cette interrogation.

Sun, 25 Feb 2018 06:49:03 +0000

Le Vercors fait salon à Paris

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter