Flux Isérois

Sillon 38 - Le journal du monde rural - (38) Isère

chargement...

Wed, 22 Nov 2017 02:10:52 +0000

A480 et Rondeau : l’enquête publique est ouverte

A480 et Rondeau : l’enquête publique est ouverte

Vous avez jusqu’au 28 décembre prochain pour vous informer et vous exprimer sur le projet d’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau.

L’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau – dont le début des travaux est prévu pour 2019 – doit permettre de fluidifier la circulation, fiabiliser et diminuer le temps de transport des usagers tout en assurant plus de sécurité et une meilleure intégration paysagère de ces infrastructures dans leur environnement urbain.

Le projet consultable en mairies et sur Internet

Après la signature du protocole d’intention le 10 novembre 2016 et la présentation officielle du projet le 28 juin dernier, une enquête publique est désormais en cours jusqu’à fin décembre pour informer les habitants sur le projet et recueillir leurs avis. Pendant les 39 jours que durera l’enquête, le projet sera consultable :

  • Sur support papier, en mairies de Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Égrève, Echirolles, Grenoble (siège de l’enquête), Seyssinet-Pariset, Sassenage, Seyssins et Fontaine aux jours et heures habituels d’ouverture de ces mairies. Vous pourrez faire valoir vos observations et propositions directement sur le registre d’enquête ;
  • En vous rendant sur le site internet de la préfecture de l’Isère depuis un poste informatique, en mairies de Saint-Égrève, de Sassenage, Fontaine, Grenoble et Échirolles.

Donnez votre avis par mail ou par voie postale

Le public pourra formuler ses observations par mail en écrivant à la commission d’enquête à l’adresse électronique suivante : enquetepubliquea480rondeau@orange.fr. Bien sûr, ces observations peuvent également être adressées par voie postale en mairie de Grenoble, siège de l’enquête. Toutes seront jointes au registre d’enquête de la mairie de Grenoble et seront consultables par le public dans les meilleurs délais sur le site internet de la préfecture.

Wed, 22 Nov 2017 02:10:52 +0000

Vercors: agir ensemble pour l’attractivité du territoire

Archives

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter

Wed, 22 Nov 2017 02:10:52 +0000

Salon de la noix: un concours très attendu…

Les 25 et 26 novembre 2017 la noix de Grenoble, le Saint-Marcellin et le Bleu du Vercors Sassenage seront mis à l’honneur avec d’autres produits de notre terroir.
Vinay sera, outre capitale de la Noix de Grenoble, propulsée lieu de gourmandise et de gastronomie pendant le week-end.
L’accent sera mis tout au long des deux journées sur les dégustations et la découverte de recettes à base de tous les bons produits que l’on trouve sur le salon.
Les amateurs deviennent de véritables virtuoses quand ils se lancent dans la création de leurs pâtisseries et le « Salon de la noix de Grenoble et des produits du terroir » a décidé de mettre en avant ces talents.
Le traditionnel concours de pâtisserie à la noix de Grenoble se donc voit transformé et doté d’un véritable règlement pour répondre à la montée de la qualité des prestations des participants et aider le jury à les départager.
Le règlement intérieur limite le nombre de places, impose un ingrédient et donne surtout une date limite d’inscription au 15 novembre 2017.
Ces nouvelles contraintes sont dictées par le sérieux de l’affaire ! En effet, les compétiteurs, de plus en plus aguerris donnent du fil à retordre aux jurés, alors il est de bon aloi de fixer un cadre.
Le nombre limité de places est guidé par la nécessité pour le jury de goûter toutes les productions, or, après un certain nombre de dégustations, le sens du goût est trop sollicité et il devient difficile de porter un jugement sur la prestation. La date limite d’inscription est liée, quant à elle, à l’organisation proprement dite du concours.
Le jury sera composé de personnalités, professionnels et amateurs, officiels ou non.
1Trois grands noms locaux de la pâtisserie, Thierry Court, Franck Jouvenal et Martial Lecoutre seront présents pour dédicacer leur dernier ouvrage pendant le Salon et proposeront des ateliers et dégustation en alternance avec Sylvain Croce, le chef d’origine Vinoise présent sur le salon pour des préparations salées. Ils seront également membres du jury du concours de pâtisseries.

Ces trois jeunes talents ont fait sensation en remportant récemment le concours du meilleur pâtissier professionnel sur la chaine M6.
Originaire de Vinay, Sylvain Croce est propriétaire de son établissement, l’hôtel restaurant la Capitelle à Mirmande dans la Drôme.
Thierry Court est chocolatier-confiseur à Grenoble, Maison Thierry Court Création.
Franck Jouvenal est chef pâtissier à la maison Jouvenal à la Côte St André.
Martial Lecoutre est formateur en pâtisserie et chocolaterie à l’IMT de Grenoble.

Rendez-vous sur www.vinay.fr pour télécharger le règlement intérieur et le bulletin d’inscription au concours.

Spectacles et animations
Le salon est l’occasion pour tous de découvrir ou re-découvrir gratuitement le Grand Séchoir, espace muséographique installé dans une ancienne ferme et son séchoir à noix typique, à l’aide de visites guidées théâtralisées ou de visites libres. Un spectacle son lumières et pyrotechnique sera même donné sur ses façades, à la nuit tombée le samedi 25.
Les compétiteurs auront noté le concours de pâtisserie et de vins de noix, mais d’autres préfèreront casser des noix et se frotter aux champions du monde dans cette discipline. Les enfants des écoles de Vinay, quant à eux, participeront avec toujours autant de plaisir à un lâcher de ballons ou à des jeux en bois proposés par les jeunes agriculteurs. Dimanche 26 novembre 2017, les enfants et les plus grands seront ravis par la pièce Tata Chocolat.
Autour du salon : exposition photo dans les commerces de Vinay et de tableaux réalisés au brou de noix dans le patio de l’hôtel de Ville.

Exposants

Le salon est surtout initialement le lieu de rencontre des savoir-faire autour de la noix et ses dérivés. Ainsi, près de 70 exposants permettront aux visiteurs de « faire le plein » des produits qui les intéressent et aussi de découvrir des nouveautés car nos producteurs transformateurs innovent énormément pour rester proche des souhaits de leur clientèle en circuits court ou moins courts.

Wed, 22 Nov 2017 02:10:52 +0000

MISE EN CIRCULATION DU PONT DE SAINT-QUENTIN-SUR-ISERE

Saint-Quentin-sur-Isère de la RD45, conformément au calendrier prévisionnel. Cet important chantier d’un montant de 25,5 millions d’euros va permettre de fluidifier le trafic tout en le sécurisant.

image011

Un chantier terminé dans les temps

Livré dans les temps, le nouveau pont va être mis en circulation ce mercredi

Engagés en avril 2015, ces travaux étaient de grande envergure. Le pont long de 190 mètres, fait une largeur de près de 15 mètres et pèse environ 600 tonnes. Il supporte 2 voies de circulation de 3,50 mètres. Construit à partir d’une ossature métallique, le pont est un exemple d’ingénierie routière de haut-niveau.
Au-delà de la construction du pont, le projet global nécessitait d’autres travaux pour rendre cohérent l’itinéraire en :
- réalisant un nouveau pont au-dessus du canal de la Morge
- élargissant le pont franchissant le canal de Saint-Quentin-sur-Isère
- mettant au gabarit la RD 45 sur 1,7 km
- raccordant le hameau du Port au giratoire de l’A49
- aménageant les différents accès desservis depuis la RD 45
Jusqu’à fin décembre, la circulation sur la RD 45 s’effectuera par alternat de circulation aux extrémités du nouvel ouvrage avec deux feux, afin de finaliser les raccordements routiers.
Le budget total des travaux était de 25,5 millions d’euros dont 13,5 millions d’euros pour le pont, entièrement financés par le Département.
Bernard Perazio, vice-président du Département en charge de la voirie, ajoute : « C’était un chantier de grande envergure, avec une construction d’une haute technicité. C’est peut-être le pont du siècle en Isère ! Chaque jour le Département investit pour des routes plus fluides et sûres. Ces grands projets sont possibles grâce à notre volonté politique de moderniser chaque jour le réseau routier isérois. »
Un ancien pont trop vétuste pour les besoins actuels
La RD 45 reliant les communes de Saint-Quentin-sur-Isère et Tullins en franchissant l’Isère est un axe important. Elle supporte un trafic moyen de plus de 6 500 véhicules/jour dont près de 5 % sont des poids lourds. Le vieux pont datant de 1930, trop étroit, était devenu au fil du temps inadapté aux besoins de circulation.
Le nouveau pont permettra ainsi de fluidifier et sécuriser le trafic des usagers qui empruntent cette route.
Il sera doté d’un trottoir ainsi que de deux bandes cyclistes, aménagement intégré lorsque cela est possible dans les nouveaux projets routiers du Département
L’ancien pont sera quant à lui démonté d’ici quelques semaines.

Des aménagements environnementaux réalisés
Des aménagements environnementaux spécifiques ont été réalisés pour compenser les impacts des travaux notamment :
- Le rétablissement d’une zone humide d’environ 1,4 ha sur le site des travaux. Cette surface sera également utilisée pour rétablir l’habitat du triton crêté (espèce protégée)
- La création de zones humides en dehors du site des travaux
- La réalisation d’un passage inférieur sous la RD 45 pour favoriser la traversée de la faune

Wed, 22 Nov 2017 02:10:52 +0000

Bienvenue à L’ AURA paysanne

Les Confédérations Paysannes de l’Isère, de la Loire, du Puy-de-Dôme, de la Savoie et de la Haute-Savoie ainsi que la Confédération Paysanne de la région AURA ont décidé de mutualiser leurs efforts pour lancer un nouveau journal paysan destiné à l’Auvergne-Rhône-Alpes. Trois autres départements ont déjà prévu de  rejoindre  l’aventure en 2018.

Le premier numéro de ce journal vient de paraître et la ligne rédactionnelle est marquée par le projet d’une agriculture paysanne défendu par la Conf’ depuis 30 ans. Le journal propose des articles d’actualité régionale et départementale, mais également des pages techniques, des ouvertures culturelles (compte-rendus de films ou de livres), un agenda, des informations sur les tendances des marchés. Chaque mois un dossier traite d’un sujet plus en profondeur : le dossier du premier numéro est consacré à la régionalisation de la politique agricole, celui du deuxième numéro portera sur le loup.

La région prend un rôle politique de plus en plus important surtout dans le domaine de l’agriculture, il est donc désormais judicieux d’avoir un journal mensuel qui parle d’une même voix à tous les paysans de la région et à tous ceux que l’agriculture paysanne intéresse. Nous sommes convaincus que les paysannes et paysans d’Auvergne-Rhône-Alpes ont besoin d’un journal papier – avec ce que cette forme implique de prise de recul, de temps de réflexion – qui relaie les questions et les débats multiples et complexes qui traversent le monde agricole d’aujourd’hui.

sillon38 souhaite réussite et longue vie à l’AURA paysanne..

Sans titre

Je télécharge le premier numéro