Flux Isérois

Aide et Action en Isère

chargement...

Fri, 17 Nov 2017 15:07:53 +0100

Aide et Action Isère participe au Festival des Solidarités à Grenoble, du 16 novembre au 10 décembre 2017


Depuis 1997, en Isère, comme un peu partout en France des collectifs organisent la "SSI" (Semaine de la Solidarité Internationale). En 2016, pas moins de 2 300 structures impliquées, 4.200 animations…
Après une longue réflexion nationale, elle se mue cette année en "Festival des solidarités".

PDF - 815.4 ko

Voici le programme des différentes animations prévues entre le 16 novembre et le 10 décembre 2017 :

  • Dans le cadre du Festival de Films documentaires Alimenterre :
    • « Land Grabbing », jeudi 16 novembre à 19h45, au cinéma Le Club
    • « Bientôt dans nos assiettes (de gré ou de force) », mercredi 22 novembre à 19h30, à la Villa Brise des Neiges à La Tronche, une enquête sur la guerre mondiale des semences modifiées génétiquement
  • Ciné-débat, vendredi 17 novembre à 19h30, au cinéma Le Club, avec la projection de « Les Sénégalaises et la Sénégauloise »
  • « 10 heures pour la Palestine », samedi 18 novembre de 13h30 à 23h, au Centre oecuménique Saint-Marc, avec la projection du film « Diaries » de May Odey
  • Spectacle théâtral et musical « Peligro », lundi 20 novembre à 20h, salle du Laussy à Gières, avec la troupe bolivienne El Alto Teatro del Alto, en tournée en France en Novembre
  • Poésie turque, israélienne et arménienne, avec musique orientale improvisée, d’après « Paysages humains » de Nazim Hikmet, mercredi 6 décembre à 20h, au centre oecuménique Saint-Marc
  • Une journée « Nuestra America », dimanche 10 décembre de 14h à 19h à AMAL, avec des échanges entre les invités de plusieurs continents, à l’occasion du lancement au Chili du livre « L’imaginaire du Che au XXIe siècle » où 19 auteurs latino-américains et français évoquent son héritage.

ALAIN Catherine

Mon, 13 Nov 2017 01:01:04 +0100

Une information sur l'avancement des projets menés dans les différents pays d'Afrique

Au Bénin, le projet d’électrification solaire « A light for Africa » a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation par la promotion de types d’énergies non destructifs de l’environnement. L’éclairage des salles de classes et des cours d’écoles facilite les apprentissages surtout pour les élèves de familles modestes ne disposant pas d’électricité chez eux. Au-delà de l’électrification, ces écoles ont également acquis du matériel informatique. Les responsables éducatifs, les élus locaux de même que les associations des parents d’élèves des écoles ciblées ont été impliqués à toutes les étapes de mise en oeuvre du projet Certains ont bénéficié d’une formation en maintenance des appareils, ce qui facilitera leur entretien et surtout leur durabilité.

Mené en parallèle, au Bénin, le projet « PHASE » (Projet d’amélioration de l’Hygiène et de l’Assainissement dans les Ecoles) a permis de construire 87 blocs de latrines avec un dispositif de lave-mains, de rampes d’accès pour personnes handicapées ainsi que 62 postes de laves-mains dans les cours de récréations de 45 écoles des communes d’Avrankou, d’Adjarra et Porto Novo, au Sud du Bénin. Pour garantir le bon fonctionnement, la durabilité et la pérennisation de ces infrastructures, une formation a été organisée au profit de 44 artisans locaux.
Par ailleurs, le projet a favorisé l’accès à l’eau (raccordement direct de 18 écoles sur 13 initialement prévues), et a débouché sur la formation de 2322 enfants, dont 17,35 % de filles, aux techniques d’entretien et de gestion des ouvrages sanitaires, citoyenneté, respect du bien public, droits et devoirs des enfants, code de bonne conduite, l’hygiène et assainissement, technique de lavage des mains, techniques de prise de paroles en public.

Au Burkina Faso, le projet « PACTE » (Projet d’Amélioration des Conditions de Travail et d’Enseignement) a fait l’objet d’une convention de partenariat entre le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et Aide et Action Burkina Faso pour la réalisation et l’équipement de 51 salles de classe complémentaires, 15 complexes scolaires, 6 salles de classes pour l’école d’application de Dédougou, 3 cybers classes, 3 Centres d’Education de Base Non Formelle (CEBNF) et 6 Centres Permanents d’Alphabétisation Fonctionnelle (CPAF). Ces infrastructures sont réparties dans 16 provinces sur 45 que compte ce pays.

Le projet « AC3ED » (Action Commune Eau Environnement Education pour Demain), cofinancé par la Fondation Rotary, le Rotary Ouaga Millénium, le Rotary Club de Lyon et Aide et Action Burkina a été conçu pour améliorer les conditions de vie de la population de la commune de Yargatenga (région du centre-est du Burkina Faso), notamment l’accès à l’eau potable et un assainissement de base pour tous.

Dans le cadre du projet « PADO3 » (Programme d’Amélioration et de Diversification de l’Offre Educative en Afrique de l’Ouest), soutenu par l’Agence Française de Développement, une session de renforcement des capacités des acteurs de mise en oeuvre des Projets d’Ecole de Qualité (PEQ) dans 30 écoles, s’est tenue du 20 au 22 Avril 2017, sur 3 sites autour de Ouagadougou au Burkina Faso (Loumbila, Réo et Bogandé).

En Côte d’Ivoire, dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention du projet « PADO3 », 50 écoles des communes de Bondoukou, Bouaké et Katiola ont bénéficié d’un appui formatif en élaboration des projets d’écoles et de mise en place de gouvernements scolaires. Les acteurs ont été également formés sur :

  • le développement cognitif de l’enfant
  • la prise en charge psycho-sociale de l’enfant
  • le plaidoyer Après deux années de mise en oeuvre, les différents partenaires du projet ont décidé d’instituer un concours pour récompenser les meilleurs projets d’écoles et gouvernements scolaires ainsi que les élèves qui se seraient illustrés au concours d’entrée de sixième de la session 2017. Une session a été organisée dans chacune des communes pour célébrer l’excellence.

A Madagascar, le projet « PAUET » (Projet d’Appui d’Urgence à l’Education pour Tous) prône l’approche communautaire, en déléguant aux communautés locales la responsabilité de mettre en oeuvre leur projet de construction scolaire, y compris la gestion des passations de marchés et la gestion financière, ce qui permet une plus grande appropriation de la gestion de l’école par les communautés bénéficiaires. Une formation en "cascade" a été dispensée, d’abord aux partenaires relais, puis aux membres du comité de gestion de l’école, ainsi qu’un accompagnement pour ces derniers pour mettre en pratique les 5 thématiques abordées lors de la session de formation.
Actuellement la première vague du projet se finalise avec la réception définitive pour 19 des 32 bâtiments à 2 salles équipées. A la fin du premier semestre 2017, la mise en oeuvre de la deuxième vague du projet était à la fin de la phase de construction : les 17 constructions prévues ont été réceptionnées et ont permis d’augmenter la capacité d’accueil des écoles dans les zones concernées. En ce qui concerne la troisième vague, les travaux ont démarré sur les 14 sites que compte le projet. L’avancement est globalement satisfaisant.

Au Mali le projet « PAQAMA » dans la région de Gao (située sur le fleuve Niger) interviendra, au cours des trois années entre 2017 et 2019, sur trois principaux volets de l’éducation : l’Accès, la Qualité et la gouvernance de l’éducation fondamentale et secondaire.
Ainsi pour l’accès, la construction de 32 nouvelles salles de classes dans 11 écoles est prévue, ainsi que la réhabilitation et l’équipement de 156 salles de classes dans 40 écoles en construisant 20 blocs de 2 latrines et 5 points d’eau potable accessibles également aux élèves à mobilité réduite. Quant au volet qualité, 24 encadreurs pédagogiques seront formés, qui formeront à leur tour 50 directeurs d’école et 402 enseignants afin d’améliorer la performance des enseignements. Sur le volet gouvernance, le projet prévoit de mettre en place et de redynamiser 50 structures communautaires.
Toutes les autorités éducatives de Gao sont impliquées dans la mise en oeuvre du projet pour l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation.

Au Mali, le projet « ATIC » (Apprendre par les Technologies de l’Information et de la Communication) a pour objectif la dynamisation des apprentissages des maîtres du primaire par le mobile. Il est mis en oeuvre par Aide et Action International dans la région de Sikasso, avec l’Agence Française de Développement pour partenaire financier. Suite à la décision du Ministère de l’Education Nationale, un atelier a été organisé pour préparer la conception des ressources pédagogiques. Le projet travaille avec 280 écoles primaires rurales des régions de Sikasso et Koutiala, avec, comme bénéficiaires, 560 maîtres de 5ème et 6ème année et 280 directeurs d’écoles.

Au Niger, le projet « SCOFI » (Projet d’appui à la Scolarisation des Filles au Secondaire) est intervenu dans 15 collèges des régions de Maradi et de Zinder, touchant directement 500 filles et 500 familles d’accueil.
Après 4 ans de mise en oeuvre, le projet a permis à :

  • 320 filles (soit 64%) d’être maintenues dans le système scolaire
  • 251 filles (soit 50,2%) d’atteindre le niveau 3ème sans redoublement
  • 10,6% des jeunes filles et 21,1% sur les 251 arrivées en classe de 3ème sans redoublement, d’obtenir le BEPC.

Aide et Action Sénégal, dans le cadre du Programme d’Amélioration de l’Education de Base en Casamance (PAEBCA), a mis en place des formations, assurées par l’équipe de Sédhiou, auprès de 46 relais communautaires, choisis par les maires de communes au sein des 3 départements de la région, à savoir Sédhiou, Bounkiling et Goudomp. L’objectif était d’impliquer davantage les collectivités locales et les communautés dans la gestion de l’école.

Dans le cadre de la réalisation des activités du projet « EAF » (Ecole Amie des Filles), une mission d’Aide et Action Guinée, dirigée par le Responsable Mission Educative et accompagnée par la coordinatrice du projet, a séjourné, les 12 et 13 juillet 2017, à Walia dans la région de Boffa, avec la visite de l’école et le poste de santé en construction, ainsi qu’à Dabiss dans la région de Boké, où elle était attendue pour la dotation en médicaments du centre de santé.

Pour plus de détails, voici la newsletter d’Aide et Action International Afrique. Je vous recommande, entre autres, la lecture du Code de bonne conduite des écoles qui est très édifiant !

ALAIN Catherine

Wed, 08 Nov 2017 22:18:06 +0100

Festival des Solidarités dans le Voironnais du 10 Novembre au 1er Décembre 2017


Dans le cadre du Festival des Solidarités et du Festival Alimenterre, le Collectif de Voiron, dont Aide et Action Isère fait partie, organise le Festival Films et Théâtre.

PDF - 294.7 ko

Voici le programme des différentes animations proposées au cours de ces quelques journées dans le cadre de ce Festival :

  • Vendredi 10 Novembre à 20h, au Repère à Saint-Aupre, une trilogie de courts métrages « Vivre dignement de sa terre », « Nourrir une métropole », « Consommer autrement : quelles solutions ? »
  • Samedi 18 Novembre à 18h30, à la Salle des fêtes de St-Etienne de Crossey, lecture d’extraits de « Avant l’exil, j’étais quelqu’un » par des acteurs de la troupe des migrants de l’APARDAP, « Indisciplinés », suivie d’un repas partagé.
  • Mardi 21 Novembre à 20h, à la Salle des fêtes de St-Jean de Moirans, conférence-débat « Les migrants sont l’avenir du monde », avec Bertrand Badie, spécialiste des relations internationales, professeur des universités à Science Po Paris et enseignant-chercheur associé au CERI.
  • Mercredi 29 Novembre, à partir de 18h30, à la MJC de Voiron, repas partagé suivi de la projection du film « Mbékk Mi, le souffle de l’océan », en présence de Sophie Bachelier, la réalisatrice.
  • Vendredi 1er Décembre à 20h, à la Salle des fêtes de Coublevie, soirée théâtre « Y a-t-il trop d’étrangers dans le monde ? » par le Théâtre du Réel de Grenoble.

ALAIN Catherine

Thu, 02 Nov 2017 20:03:20 +0100

Festival des solidarités du 17 Novembre au 3 Décembre 2017 dans le Grésivaudan


Le collectif ASI (Associations Solidarité Internationale) du Grésivaudan, organise sa 20ème édition du Festival des Solidarités et présente, à cette occasion, ses expositions "Je vais à l’école", "les changements climatiques" et "Préjugés sur les migrations"

PDF - 1.7 Mo

Voici le programme des animations pour enfants, des spectacles, des projections de films-débats et des différentes expositions qui seront à découvrir dans différents lieux dans le Grésivaudan :

  • 14 Novembre, de 14h30 à 17h00, à la Mare aux enfants à Crolles, l’exposition « Je vais à l’école », avec des animations et un goûter solidaire proposé par la MJC de Crolles et la MPT de Biviers
  • 16 Novembre à 18h30, vernissage de l’exposition de la Cimade « Attention, travail d’arabe » à l’Espace Paul Jargot à Crolles
  • 17 Novembre à 20h30, spectacle théâtre musique « Ces gens là » donné par la compagnie Lili Label et un stand Collectif ASI Grésivaudan se tiendra à l’Espace Paul Jargot à Crolles
  • 20 Novembre à 20h30, au cinéma J. Renoir à Pontcharra, film de Jean-Paul Mari « Les migrants ne savent pas nager », suivi d’un débat animé par SOS Méditerranée et la Cimade
  • 22 Novembre, de 14h30 à 17h00, à la Mare aux enfants à Crolles, des animations prévues sur le thème « Une journée d’école aux quatre coins du monde » dans la suite de l’exposition « Je vais à l’école », avec des jeux, des activités manuelles et un goûter proposé par la MJC de Crolles et la MPT de Biviers
  • 22 Novembre, à 18h00, à la salle Cartier Millon à St-Nazaire-les-Eymes, une soirée tibétaine organisée par Alpes Himalaya, avec une présentation des différents projets de l’association, suivi d’un film de Caroline Riegel « Semeuses de joie » avec une participation libre. Clôture de la soirée avec une soupe tibétaine et des desserts à partager
  • 28 Novembre, à 20h00, à l’Espace Aragon à Villard Bonnot, projection du film de Philippe Van Leeuw « Une famille Syrienne », en partenariat avec « Migrants’scène », suivi d’un débat
  • 29 Novembre, de 14h30 à 17h00, à la Maison pour Tous à Biviers, animation destinée aux enfants avec la projection du film « Sur le chemin de l’école », suivi d’un débat avec les membres d’associations de solidarité et d’un goûter proposé par la MJC de Crolles et la MPT de Biviers
  • 29 Novembre, à 19h00, à la Maison du Rugby à Montbonnot, une exposition photos « Khmers en mêlées » sur le rugby dans les centres des ONG au Cambodge, en partenariat avec « Enfants d’Asie », « Kampuchea Balopp », « CD38 Rugby »
  • 17 Novembre au 3 Décembre, exposition « Préjugés sur les migrations » présentée au Collège Simone de Beauvoir à Crolles

...et encore bien d’autres animations à faire en famille, avec le concours d’Emmaüs, du 21 au 25 Novembre, au Versoud et la création d’un « mandala des solidarités » sur toute la semaine.



ALAIN Catherine

Fri, 29 Sep 2017 11:54:51 +0200

Une semaine de la solidarité, tout un programme pour les élèves de 5ème au Collège et leurs enseignants !

Le 3 Juin 2015, une course solidaire sur le thème de « l’éducation dans le monde », à laquelle participaient tous les élèves de 5ème du Collège Fleming à Sassenage, vêtus d’un Tshirt aux couleurs d’Aide et Action Isère, est organisée au Parc de l’Ovalie.

JPEG - 82.6 ko

Cette action a été sponsorisée par différents acteurs locaux, à raison d’1 € par tour accompli par chacun d’entre eux. Ces recettes ont été reversées à notre association pour financer les différents projets d’Aide et Action dans le monde.
L’organisation de cet évènement faisait suite à la projection du film « Sur le chemin de l’école » » de Pascal Plisson qui avait été présenté, par Aide et Action Isère, à tous les élèves des écoles Primaires ainsi qu’aux élèves de 5ème du collège Fleming, les 4 et 5 Novembre 2014, au Théâtre en Rond à Sassenage. Les enseignants d’histoire et géographie avaient souhaité mener un projet avec notre association sur ce thème de l’éducation. Il est devenu le projet de l’établissement durant toute l’année scolaire.
Une journée de rencontre avec les bénévoles de l’association, en Mars 2015, avait été très appréciée par les élèves de 5ème et leurs professeurs, au cours de laquelle les échanges, notamment sur les conditions de vie en Inde et plus particulièrement pour la scolarisation des filles, avaient permis de faire naître ce projet.

Du 17 au 20 mai 2016, une semaine de solidarité avait été organisée au collège Louis-Mauberret de La Mure, à l’initiative d’un groupe d’élèves de 5ème. Soucieux de sensibiliser leurs camarades aux problèmes de l’accès à l’éducation dans les pays pauvres, les collégiens avaient choisi de centrer leur action sur le Népal, qui peinait à se reconstruire après le séisme de mai 2015.
Leur professeur d’histoire-géographie avait pris contact avec Aide et Action Isère et nous lui avions prêté quelques supports comme le film "Sur le chemin de l’école" ainsi que les courts métrages sur le même sujet qui avait été projetés lors d’émissions télévisées sur la chaîne 5.
Suzanne Krakowiak, coprésidente d’Aide et Action en Isère, était allée faire une animation en Janvier 2016, pour deux classes de 5ème, pour présenter notre association et ses projets sur l’accès à l’éducation dans le monde, répondre aux questions relatives au bénévolat, la solidarité internationale et le parrainage. À cette occasion, Suzanne avait plus particulièrement développé notre action dans le district de Lamjung.au Népal.
Ce projet, construit avec les acteurs principaux et soutenu par la direction de l’établissement s’est concrétisé, cette semaine du 17 au 20 Mai, par plusieurs animations qui ont mobilisé un grand nombre d’élèves :
- la confection de gâteaux par la section SEGPA du collège, vendus au profit des élèves népalais,
- la projection de courts métrages d’Aide et Action sur l’éducation dans le monde, tous les jours après la cantine et une exposition sur le droit à l’éducation présentée au CDI,
- Un repas typique népalais servi à la cantine
- la confection de poster par les élèves sur certains aspects de la vie au Népal
- la distribution d’enveloppes aux familles des élèves, avec un appel à dons pour la reconstruction d’écoles au Népal.
La semaine s’est terminée par une soirée ciné-débat, animée par Suzanne Krakowiak et Myriam Fachler-Dorée, membre du CA d’AEA Isère, autour du film "Caméra Kids".

Le 2 juin 2017 la Chorale du Collège Jules Vallès a organisé un concert solidaire intitulé « Les secrets de Shéhérazade » à la salle Edmond Vigne à Fontaine, dont les recettes ont été reversées à notre association pour le projet d’électrification par panneaux solaires de l’école du village de Takoutou en Côte d’Ivoire.
Cette soirée a été couronnée de succès : 160 adultes et une centaine d’enfants y ont participé. Il a fait l’objet d’un article très élogieux dans le Dauphiné Libéré.
Cet évènement faisait suite à notre intervention dans ce collège, le 14 Février dernier, avec deux projections du film "Sur le chemin de l’école" qui avaient été présentées aux quatre classes de 5ème du collège Jules Vallès, entre la matinée et l’après-midi de cette journée, avec la participation de leur Professeur d’histoire.
Une fois encore, la projection de ce film avait permis d’ouvrir les débats avec les enfants de ces classes et de leur faire découvrir d’autres façons de vivre et d’appréhender l’école pour réaliser leurs rêves.

Du 12 au 16 Juin 2017, pour la seconde année consécutive, une semaine de solidarité a été organisée au Collège Louis-Mauberret de La Mure. Ce projet avait été soumis aux élèves, dans le cadre de leur programme de 5ème, soutenu par leur professeur d’histoire-géographie, et le thème retenu, cette année, était « l’éducation des filles ».
Comme l’an passé, Suzanne Krakowiac, co-présidente d’Aide et Action en Isère, était allée présenter, le 29 Mars dernier, à ces élèves de 5ème, notre association et ses missions pour l’accès à l’éducation dans le monde et répondre aux questions relatives au parrainage, au bénévolat mais aussi à l’éducation des filles. Ce sujet avait été abordé, par l’exemple de Malala, sur la scolarisation pour tous et l’égalité entre filles et garçons.
Aide et Action Isère avait été sollicité pour leur fournir une très belle exposition sur ce sujet, qui a été installé sur les murs, ainsi que le film « L’école, ma liberté » qui a été projeté et présenté par des élèves, mardi 13 Juin, au CDI du collège.
Les 2 classes de 5ème ont également réalisé une exposition sur l’éducation des filles au foyer des élèves ainsi qu’au Self du collège. Des appels aux dons auprès des familles, au profit d’Aide et Action, ont été distribués par ces derniers dans toutes les classes du collège.
Un repas pakistanais a été servi, jeudi 15 Juin, au Self du collège, avec la diffusion du film « Il m’a appelé Malala ».
Cette semaine de solidarité s’est terminée par la Fête du Collège, le vendredi 16 Juin, au cours de laquelle un stand d’Aide et Action Isère a été dressé dans le hall d’accueil où quelques objets d’artisanat ont été vendus pour compléter les appels à dons.
Grâce au talent d’artiste de certains élèves, un arbre de la solidarité avait été réalisé en contreplaqué afin que chacun s’exprime, à l’aide de post-it,
Ce fut aussi l’occasion d’échanger avec les parents d’élèves et les jeunes impliqués dans cette belle action de solidarité.

ALAIN Catherine