❯ Presse & Blogs
Union Départementale CGT de l'Isère (CGT 38)

Tue, 15 May 2018 11:43:26 +0200

Conférence avec Bernard Thibault "MAI 1968 - Mai 2018 ‘Révolution - Contre Révolution ?'

La Société des Lectrices et Lecteurs de l’Humanité propose une

Conférence-débat
Jeudi 17 mai à 19H45 à la salle
L’Heure Bleue à St-Martin-d’Hères

MAI 1968 - Mai 2018 ‘Révolution - Contre Révolution ?’

Avec Bernard Thibault Ancien secrétaire général de la CGT, Administrateur de l’Organisation Internationale du Travail

et Roger Martelli, Historien, Codirecteur du magazine Regards

  • 16H30-17H30
    Dédicaces, Librairie La dérive, Place Ste Claire Grenoble

Il y a 50 ans un mouvement de contestation de grande ampleur allait mobiliser des millions de grévistes et arracher des acquis sociaux importants qui devaient changer la vie des travailleuses et des travailleurs comme celle des étudiantes et des étudiants. Depuis les contre-réformes libérales, appliquées depuis plus de trente ans, ont sapé méticuleusement et de façon implacable, les droits et les protections des salarié. e.s. Aujourd’hui, le mouvement ouvrier cherche un nouveau souffle pour s’opposer aux avancées du libéralisme. Non ,l’Histoire n’est pas finie …

Mon, 30 Apr 2018 10:16:33 +0200

Fonction publique : mardi 22 mai, on y va tous ensemble

MANIFESTATIONS EN ISERE

  • Grenoble – 10h place de la Gare
    ateliers débats place de Verdun tout l’après-midi.
  • Vienne – 14h sous-préfecture
  • Bourgoin-Jallieu – 10h30 place St Michel
  • soirée festive et de lutte : Salle noire – Grenoble à partir de 19h Conférence gesticulée / concerts / intervention s des secteurs en luttes / Buvette
    19 rue des Arts et Métiers
    Grenoble (près de la rue Ampère)

Au niveau national, les organisations syndicales CFDT - CFE/CGC – CFTC – CGT – FAFP – FO – FSU – UNSA - SOLIDAIRES sont attachées à une Fonction publique rendant des services de qualité à toutes et tous les usager-es sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale, à la nécessité aussi de conforter les agent-es dans leurs rôles et dans leurs missions.

Elles appellent les agent-es à une nouvelle journée de grève et de manifestations dans l’ensemble de la Fonction publique le 22 mai prochain.

En savoir plus sur le site CGT des services publics, cliquez ici

Préavis de grève, cliquez ici

TRACTS DEPARTEMENTAUX :

cliquez sur les images pour charger les tracts :

PDF - 118.4 ko
Tract Isère 22 Mai 2018 unitaire
Word - 237 ko
Tract CGT Isère 22 mai 2018

Mon, 30 Apr 2018 10:10:03 +0200

rejeter la hausse de la CSG et le deuxième jour férié travaillé

Le 14 juin, des manifestations à l’appel de 9 organisations de retraités se dérouleront dans toutes les villes du pays. Une vraie journée de solidarité.

Le président Macron a affirmé « ne pas être contre » la proposition de sa ministre de la Santé de supprimer un jour férié au titre de la solidarité, pour financer les risques de perte d’autonomie. Une solidarité à sens unique qui en dit long sur l’objectif du président…

Cela ressemble à une mauvaise blague. La hausse de la CSG a été imposée pour compenser la suppression des cotisations chômage et maladie prélevées sur les salaires et permettre une augmentation de leur pouvoir d’achat. Voilà que ce même gouvernement demande aux salariés de travailler un jour férié sans rémunération supplémentaire, donc gratuitement, pour aider les personnes âgées en situation de dépendance.

Il y a là un nouveau terrain de convergences entre salariés et retraités.

Mon, 30 Apr 2018 09:39:55 +0200

Massacres en Algérie - sortir de l'oubli l'autre 8 mai 1945

Massacres de Setif, Guelma, Kherrata en Algérie :
sortir de l’oubli l’autre 8 mai 1945

Rassemblement et dépôt de gerbe mardi 8 mai 2018 à 18h00 à Fontaine

Parc André Malraux (près de la Mairie) Mail Marcel Cachin
(tram A, arrêt Hôtel de Ville La Source

La chute du régime nazi a été un événement considérable dans le monde entier, soulevant l’espoir d’un monde plus juste, respectueux des droits et des peuples. Cent trente mille soldats algériens et des dizaines de milliers d’autres soldats et de civils de pays colonisés ont participé à la lutte contre le nazisme au sein de l’armée française, les fameux « indigènes de l’armée française ».

C’est légitimement que de nombreux peuples pensèrent que le moment était venu d’obtenir l’’égalité en matière de droits civiques et politiques. La réalité fut tout autre. Dans les pays colonisés par la France, les manifestations portant ces revendications d’égalité furent immédiatement réprimées (Indochine, Madagascar, Afrique subsaharienne, etc.). L’Algérie est une des figures emblématiques de ce manquement moral et politique.

Alors que l’Algérie est un département français, la célébration de la victoire des Alliés contre le Nazisme le 8 mai 1945 est l’occasion pour les Algériennes et les Algériens de faire entendre les revendications d’égalité des droits et d’indépendance. A Sétif, des milliers d’Algériens manifestent et brandissent des pancartes « Libérez Messali » (Messali Hadj, leader nationaliste emprisonné), « Nous voulons être vos égaux », « À bas le colonialisme », « Vive l’Algérie libre et indépendante », et un drapeau qui deviendra le drapeau algérien. Des coups de feu sont tirés, le porteur du drapeau est abattu, provoquant la colère des manifestants. On comptera des dizaines de morts « européens » ce jour-là. La répression contre les Algériens durera des mois jusqu’au mois de septembre et sera féroce : 10 000 à 40 000 victimes selon les historiens, à Sétif, Guelma et Kherrata. C’est un véritable massacre et un crime d’Etat : il s’agissait pour le pouvoir français de l’époque de maintenir à tout prix l’Algérie sous domination coloniale. Les auteurs de ce massacre délibéré de populations civiles n’ont d’ailleurs jamais été inquiétés.

Ce massacre marque pour beaucoup d’historiens le début de la guerre d’Algérie. Cet événement tragique a été occulté par tous ceux qui veulent masquer la réalité du colonialisme, faite de violence et d’oppression. Le refus d’entendre l’aspiration légitime des Algériennes et des Algériens à être maîtres de leur destin a conduit à une guerre cruelle, dont l’issue a été la destruction de l’ordre colonial et la reconnaissance de l’indépendance algérienne, guerre dont le prix humain et matériel fut considérable pour les populations algériennes et les Européens d’Algérie. Les enseignements du 8 mai de Sétif, Guelma et Kherrata doivent être tirés.

L’actualité est marquée par l’ampleur de la répression, l’horreur des massacres et les destructions que subissent les populations en Syrie ou en Palestine. Il est urgent d’entendre qu’aucune paix durable ne peut se bâtir sans respecter les droits des peuples à maîtriser leur destin . L’occultation ou la négation des crimes coloniaux d’hier expliquent largement la permanence des discriminations d’aujourd’hui. Alors que la xénophobie et la haine de l’autre sont prônées par des nostalgiques de l’ordre colonial et de la collaboration nazie, il est urgent de comprendre que notre avenir est commun et qu’il est essentiel de construire des ponts plutôt que des murs.

Les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata font partie de l’Histoire de la France et de l’Histoire de l’Algérie. Cette histoire commune doit être mise à disposition des nouvelles générations en France, en Algérie, en Europe et en Afrique.

Nous demandons :

  • la reconnaissance par l’Etat Français des crimes commis lors du 8 mai 1945 dans la région de Sétif, Guelma et Kherrata
  • l’inscription dans les livres d’Histoire des crimes coloniaux commis contre les peuples (Algérie, Madagascar, Indochine, …)
  • une écriture partagée entre la France et l’Algérie de leur histoire commune ouvrant sur de nouvelles coopérations citoyennes.

à l’appel de : Algérie au Coeur, Amal, ANPNPA (Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis ), ASALI, ATLLAS, CIIP, CTNE (Comité traite négrière esclavage), Coup de Soleil Rhône-Alpes, CSRA, MRAP, Ras L’Front

avec le soutien de ; CGT, Solidaires, ACIP-ASADO, ADAFL, AFPS, ATTAC, Cercle Laïque, LDH, Maroc Solidarités Citoyennes, Mouvement de la Paix, Nil Isère, Nuestra America, ADES, EE-LV, Ensemble !, France Insoumise, GO-Citoyenneté, Lutte Ouvrière, MRC, NPA, PCF, PCOF

Mon, 30 Apr 2018 09:27:40 +0200

3 mai 2018 : rassemblement des cheminots à Chambéry

Rassemblement devant la Direction Régionale à Chambéry

Après 3 semaines de conflit et face à la posture autoritaire du gouvernement, CGT, UNSA, SUD Rail, CFDT, FO appellent a des rassemblements unitaires partout en France le jeudi 3 mai. A Chambéry, rassemblement devant la Direction Régionale de 12h à 14h.

Pour lire le tract recto verso au format .pdf, cliquez sur l’image

PDF - 736.4 ko
tract cheminots unitaire chambéry 3 mai 2018