Presse & blogs

le blog de Fabien Escalona

chargement...

Fri, 01 Sep 2017 12:35:59 +0200

La gauche radicale qui vient

Parution d'une tribune dans Libération (accessible en ligne).

Extraits :

La France insoumise dans ce pays, Podemos en Espagne, Syriza en Grèce, diverses formations rouges-vertes ailleurs en Europe… Le tableau est encore impressionniste mais on ne peut plus dire qu’il est incohérent. Ces forces, qui ont surgi en quelques années à peine, présentent un «air de famille». Pour le comprendre, il faut recourir à une analyse «historico-conflictuelle» de ces partis, les envisager comme les agents mobilisateurs et médiateurs de groupes sociaux dont ils défendent les intérêts et les valeurs au sein de nos régimes représentatifs.
(...)
Cette famille politique émergente affronte tout juste les difficultés et contradictions liées à sa progression dans les urnes et les institutions. Pour simplifier, ses options idéologiques et stratégiques peuvent se distribuer entre deux pôles. D’une part un pôle «à la Lefort», du nom de ce philosophe qui voyait dans le peuple un «non-pouvoir», une puissance rappelant sans cesse aux gouvernants qu’il ne faut pas l’opprimer. Dans cette perspective, la gauche radicale se contenterait d’exercer une pression sur les élites traditionnelles, confirmant les interprétations du populisme comme «symptôme» d’un dysfonctionnement démocratique. D’autre part un pôle «à la Castoriadis», du nom de ce philosophe qui pariait sur le pouvoir instituant du peuple et sur ses capacités d’autogouvernement. La gauche radicale chercherait plutôt à transformer l’ordre sociopolitique, le populisme ouvrant alors la voie à un «protagonisme» des citoyens ordinaires.

Thu, 31 Aug 2017 11:29:48 +0200

Ce qui reste vivant dans le socialisme



Deux ouvrages clarifient les origines et le sens du socialisme, présenté comme le seul remède à la montée des nationalismes xénophobes. Insistant sur son ancrage historique dans la modernité, ils explorent ses affinités avec la démocratie, l’éducation et la sociologie.

A lire sur Mediapart.

Thu, 31 Aug 2017 11:27:39 +0200

Poperen et la social-démocratie, à mille lieues du quinquennat hollandais

Disparu il y a vingt ans, Poperen avait proposé une démarche «sociale-démocrate» dans l’après-tournant de la rigueur. En relisant «Le Nouveau contrat socialiste» (1985), on s’aperçoit à quel point la politique de François Hollande a été étrangère à cette inspiration, s’avérant beaucoup plus conformiste.

A lire dans le Club de Mediapart.

Tue, 27 Jun 2017 18:33:10 +0200

La France insoumise, un mouvement prophète



En tête de la gauche, dotée d’une base sociologique diversifiée et dynamique, La France insoumise a réussi à briser le duopole PS/PCF. Pour forger dans la durée une nouvelle identité politique, elle doit clarifier son organisation et son rapport aux forces anciennes de la gauche.

A lire sur Mediapart

Tue, 13 Jun 2017 23:27:39 +0200

PS: un cas rare d’effondrement partisan


La défaite du PS, d’une ampleur massive, signe son effondrement en tant que grand parti de gouvernement. Les rares précédents comparables dans l’histoire des démocraties occidentales ne lui laissent guère espérer la reconquête de ce statut perdu.

A lire sur Mediapart