Presse & blogs

SMOLNY...

chargement...

Mon, 06 Nov 2017 23:40:41 +0100

La révolution russe, le jour d'après

Nombreux sont les ouvrages d’analyse ou de commentaire parus à l’occasion du centenaire de la révolution russe, moins nombreux sont ceux qui permettent de saisir l’effervescence et le caractère crucial des premières années post-révolutionnaires. Les récits de Victor Serge et d’Alexandre Berkman sont de ceux-là. Tous deux venus de courants anarcho-communistes, arrivant en Russie soviétique après Octobre en pleine sympathie avec le régime révolutionnaire, ils sont des témoins exceptionnels et de plus en plus critiques de l’évolution des contradictions qui traversent la jeune république des soviets. Porteurs de visions par ailleurs sensiblement divergentes de la révolution, ces deux auteurs nous proposent ainsi un au-delà du mythe d’Octobre qui permet de penser l’expérience révolutionnaire passée ou à venir de façon radicalement différente.

Une rencontre, deux ouvrages :

  • Victor Serge, « L’An I de la Révolution », suivi de « La Ville en danger » et de « Trente ans après », préface de Peter Sedgwick, à paraître aux éditions Agone.
  • Alexandre Berkman, « Le Mythe bolchevik. Journal 1920-1922 », trad. de Pascale Hass, préface de Miguel Abensour et Louis Janover, Klincksieck, 2017.

Introduction à la discussion : Antoine Lablanche (Éditions Agone) & Éric Sevault (Collectif Smolny)


Mercredi 8 novembre à 18 h 30

Librairie Floury Frères

36, rue de la Colombette, 31000 Toulouse


Sur la toile :

— Présentation du livre de Victor Serge sur le site des Éditions Agone ;

— Présentation du livre d’Alexandre Berkman sur le site des Éditions Klincksieck ;

collectif

Sun, 05 Nov 2017 22:09:50 +0100

CHUZEVILLE Julien : Un court moment révolutionnaire

Présentation de l’éditeur :

« L’équipe de La Révolution prolétarienne forme le cœur de cette gauche ouvrière dont Monatte se revendique, qui aurait pu contribuer à l’émergence d’un “parti de type nouveau” [...]. Cette gauche avait une conception politique qui lui venait du syndicalisme révolutionnaire. Elle avait aussi une conception exigeante du militantisme, une éthique révolutionnaire qui impliquait honnêteté et franchise. Les contradictions avec les pratiques léninistes devaient tôt ou tard éclater. »

Le Parti communiste est créé en France en décembre 1920. Au-delà du seul congrès de Tours, qui voit la scission du Parti socialiste SFIO, il importe de comprendre les dynamiques qui aboutissent à ce résultat. Qui sont les principaux militants à l’œuvre ? Quels sont leurs objectifs politiques ? Comment la scission s’effectue-t-elle en pratique ? Comment le PC s’organise-t-il à ses débuts ? Quels sont alors les liens avec Moscou ?

C’est à ces questions que cet ouvrage entend répondre, en mettant en perspective les événements liés à la révolution russe. La création du PC n’est en effet pas un processus qui s’est réalisé en quelques jours ou en quelques semaines, mais un phénomène bien plus long - que l’on observe, avec d’autres modalités, ailleurs en Europe et dans le monde. S’appuyant notamment sur des archives inédites, ce livre est une synthèse de référence qui renouvelle la compréhension de cet événement majeur de notre histoire politique et sociale.


L’auteur :

Julien Chuzeville, né en 1979, est historien du mouvement ouvrier. Il a publié la première biographie du principal fondateur du Parti communiste, Fernand Loriot (L’Harmattan, 2012), puis Militants contre la guerre 1914-1918 (Spartacus, 2014) et Zimmerwald, l’internationalisme contre la Première Guerre mondiale (Démopolis, 2015).


Table des matières :

-  Sigles

-  Introduction

-  I. Des communistes en France avant 1914

  • D’une Internationale à l’autre
  • Le mouvement ouvrier face à la menace de guerre

-  II. Les pacifistes révolutionnaires contre la première guerre mondiale

  • Zimerwald
  • Une scission morale entre socialistes
  • La rupture de l’Union Sacrée

-  III. La révolution en Europe, la révolution en France ?

  • Une nouvelle Internationale
  • L’essor du Comité de la 3e Internationale
  • Luttes sociales et électorales

-  IV. La scission

  • Le deuxième congrès de l’Internationale Communiste
  • Les courants opposés
  • Le congrès de Tours
  • Rivalité entre les deux partis socialistes

-  V. Dans l’aube naissante d’une claire journée

  • La SFIC au travail
  • Un parti confronté au reflux
  • Le Front Unique en débat
  • Création de la CGTU
  • À deux millimètres de la scission

-  VI. Le tournant irréversible de 1924

  • Le mot d’ordre de bolchévisation
  • L’opposition communiste
  • Processus de bureaucratisation

-  Conclusion

-  Annexes
-  Orientation bibliographique
-  Glossaire des principaux militants du PC cités
-  Index


Éditions Libertalia, parution le 21/09/2017

ISBN : 978-2-37729-010-9

536 pages + cahier photo 16 pages / 14 x 20,5 cm / 20 euros

eric

Tue, 31 Oct 2017 21:02:17 +0100

Conférences-débats « Légendes d'octobre »

Dans le cadre de la semaine Internationaliste, les collectifs Lutin tam’art, Orora, Smolny et les Moutons Noirs vous proposent une journée de débat ouverte à tous et gratuite (le repas sera partagé en contribution libre). Après chaque intervention est laissé un quart d’heure de débat pour des points bien précis et en lien direct avec ce qui a été présenté. Un plus grand moment est ensuite ouvert pour un débat plus conséquent après deux ou trois interventions.

Voici le programme :

-  PREMIÈRE SESSION

  • 13h45 : Présentation de la journée
  • 14h00 - 14h30 : La révolution russe, un bilan
    Par Marcel Roelandts
  • 14h45 - 15h15 : Pourquoi certains éditeurs publient encore la Révolution ?
    Avec, sous réserves, Libertalia, Nuits rouges, Agone, Smolny, CTDEE
  • 16h30 - 17h15 : Des barricades du 19 juillet 1936 à celles du 3 mai 1937
    par Francis Pallarés Aran et Ángel Carballeira Mombrió
  • 17h30 - 18h00 : Tribunes libres
    Avec le café associatif « L’Ouverture » - Tableau noir - L’atelier idéal - DAL - Les cahiers du CTDEE
  • 19h00 - 19h30 : L’impact de la révolution russe en Allemagne 1914-1918
    Une contribution de Philippe Bourrinet

-  REPAS

-  SECONDE SESSION

  • 21h00 - 21h30 : Interprétations de 1945
    par Aurélien Casta
  • 21h40 - 22h20 : Une analyse féministe de la reproduction de la force de travail
    par le collectif Table Rase
  • 22h30 - 23h00 : Débat/clôture

collectif

Thu, 12 Oct 2017 20:02:47 +0200

Les « Tableaux Noirs », c'est nous, c'est vous.

Communiqué Tableau Noir :

12 OCT. 2017 - Si vous pensez que notre « affaire » est l’affaire de tous, voici un texte que vous pouvez reproduire et diffuser. Ce texte est diffusé sous forme de tract sur le département du Tarn, vous pouvez nous demander la maquette pour un tirage en nous écrivant :

lanoirceurdutableau@gmail.com


Les tableaux noirs n’ont pas été volés

Six professeurs du collège Albert Camus de Gaillac ont fait l’objet d’une plainte auprès de la gendarmerie pour effraction, intrusion et vol. Ils ont été auditionnés, fichés - pris en photo de face, de profil, de trois-quart, leurs empreintes ont été relevées ; leurs maisons ont été perquisitionnées.

Comment en est-on arrivé là ?

Le contexte :

Le projet de rénovation du Collège Albert Camus date de 2010, année de la première et unique concertation à laquelle une partie des professeurs du collège a pu participer.

En juin 2016, sans concertation, des armoires, des tables, des chaises et des tableaux noirs sont balancés des fenêtres dans des bennes destinées à la décharge, alors qu’ils auraient pu être récupérés pour l’usage du collège ou par d’autres usagers.

En juin 2017, après de longs mois de démarches auprès de la direction de l’établissement et du Conseil Départemental pour demander que leur outil de travail - promis à la déchetterie - soit préservé, tous les courriers sont restés sans réponse. Des professeurs prennent l’initiative de démonter quelques tableaux noirs pour les réinstaller en classe à la rentrée, à côté des nouveaux tableaux qui doivent tous être blancs.

Les faits :

Le mercredi 28 juin 2017, en plein jour et en présence de la direction de l’établissement, qui n’exprime alors aucune opposition, ces professeurs sont rejoints par des parents d’élèves solidaires d’une action qu’ils considèrent légitime d’un point de vue pédagogique, écologique et financier.

Ensemble, ils démontent des tableaux noirs, action interrompue par l’arrivée d’une douzaine de gendarmes, alertés d’un “cambriolage au collège”.

Les professeurs sont ensuite auditionnés, et découvrent, à leur grande surprise que l’accusation porte sur des tabourets, tables, étagères... Accusations mensongères !

Cette plainte et son nouvel objet sont à l’origine de l’audition des professeurs incriminés et de la perquisition de leur maison à la recherche de ce matériel. Aucun de ces objets n’a bien sûr été retrouvé au domicile des enseignants.

Une procédure administrative est ouverte sur la base de ces accusations avant même que le rectorat ne les entende. Il est, entre autres, reproché aux professeurs de ne pas avoir tenu compte de la consultation menée par la direction, dont aurait résulté le choix de ne pas conserver les tableaux noirs. Autre mensonge !

Il n’y avait eu ni prise en compte des besoins péda-gogiques de chacun, ni vote au Conseil d’administration à ce sujet. Aucune décision n’avait été actée ni annoncée officiellement à l’équipe pédagogique.

Mais alors...
Que reproche-t-on à ces professionnels ?

D’avoir cherché à préserver un outil de travail qu’ils jugent indispensable pour l’enseignement de leur discipline ?

D’avoir agi selon les objectifs du développement durable enseignés aux élèves conformément aux recommandations de l’institution ?

D’avoir souhaité éviter des dépenses inutiles à l’heure où le Conseil Départemental parle d’économies ?

Dans une telle situation, chacun d’entre nous, s’il choisit d’agir contre l’absurdité, peut se retrouver broyé.

Depuis, la forte mobilisation du Comité de soutien et les 10 000 signatures de la pétition en ligne ont permis la suspension des poursuites administratives et l’arrêt de la procédure pénale. Pour autant, les enseignants restent “fichés”. Les mensonges et la malveillance des accusateurs n’ont pas été punis.

Les mis en cause veulent à présent faire reconnaitre publiquement leur innocence et faire éclater les mensonges qui ont été prononcés.

La démesure et l’absurdité de la répression qui s’est abattue sur les six professeurs éclairent les contradictions de notre société.

Notre “affaire” est l’affaire de tous. Elle touche aussi à d’autres questions essentielles : le respect des salariés et de leur savoir-faire, la liberté de choisir ses outils de travail, la consultation des citoyens dans les choix des dépenses publiques.

Qui sont les “voleurs” ? Ceux qui sauvegardent le bien public ou ceux qui gaspillent l’argent public ?

Ces derniers nous entraînent dans une course vers la “modernisation” et “l’innovation” dans laquelle l’intérêt du marché prime au détriment de l’intérêt des citoyens. N’est-il pas temps d’interroger la pertinence du déferlement massif du numérique (permis par le tableau blanc) dans l’Éducation nationale comme ailleurs ?

Prenons l’exemple de Linky ou encore la “modernisation” de nos bureaux de poste où il faut à présent faire la queue deux fois pour des envois postaux.

Prenons l’exemple de la “modernisation des services” où nous n’avons plus d’interlocuteurs humains mais des plateformes téléphoniques.

Prenons l’exemple de la “numérisation forcée” où nous devons nous mêmes télécharger et imprimer les documents, où nous devons déclarer en ligne.

Où est le progrès pour les citoyens que nous sommes ?
Le numérique devrait libérer, il nous enchaîne.
Là où il y a de la chaîne, il n’y a pas de progrès


Sur la toile :

— Le blog des Tableaux Noirs ;

eric

Thu, 12 Oct 2017 19:50:00 +0200

Œuvres de Rosa Luxemburg en langue française

Présentation :

La parution des textes de Rosa Luxemburg en langue française n’avait jamais fait l’objet d’un plan quelque peu concerté avant la mise en œuvre du projet initié par Agone & Smolny de parution des Œuvres complètes de Rosa Luxemburg. Il était donc inévitable que les textes se retrouvent dispersés dans de nombreux volumes, certains disponibles, d’autres pas. Mais surtout, on ne peut que constater le grand nombre de recouvrements entre les ouvrages (par exemple les multiples éditions et rééditions des lettres de prison alors que les 3/4 des articles politiques restent inédits). La bibliographie détaillée ci-dessous se veut une aide pour le lecteur potentiel dans sa recherche d’un texte de Rosa Luxemburg.

Les plus complètes bibliographies (en toutes langues) éditées à ce jour se trouvent dans les deux ouvrages suivants. Même si elles commencent à dater un peu et ne développent que rarement le contenu des livres répertoriés, elles restent indispensables :

— BADIA Gilbert, Rosa Luxemburg, journaliste, polémiste, révolutionnaire, Éditions Sociales, Paris, 1975, 930 pp. ;

— NETTL John Peter, La vie et l’oeuvre de Rosa Luxemburg, Bibliothèque Socialiste Maspero, Paris, 1972, 2 vol., 966 pp. ;

Une nouvelle version plus complète de la bibliographie toutes langues originales des textes de Rosa Luxemburg est dorénavant maintenue dans le cadre du projet des Œuvres complètes. Au besoin (dates de parution, titres, etc.), nous avons effectué un recoupement avec l’édition des oeuvres réunies en langue allemande :

— LUXEMBURG Rosa, Gesammelte Werke, Dietz Verlag, Berlin, 1972-1990, 6 vols. ;

Notre objectif avec cette bibliographie est aussi de permettre d’établir une correspondance complète entre cette édition allemande (dont un nouveau volume vient de sortir en ce début d’année 2014) et les textes disponibles en français, travail préliminaire à un catalogue complet des « lacunes » à combler (soyons optimistes). Je remercie les personnes qui m’ont signalé des manques dans la version préliminaire : Guy Sabatier, Jean-Michel Kay, le groupe Démocratie Communiste. Merci d’avance à tous ceux qui voudrons bien contribuer à améliorer cette version.

Mises à jour :

  • 20/05/2009 ;
  • 06/02/2010 - Merci aux camarades de Critique sociale ;
  • 15/04/2014 - Complétion années 2000 & 2010, nouveau format références bibliographiques ;
  • 28/09/2014 - Ajout du Discours des deux méthodes
  • 23/03/2016 - Ajout (tardif) du volume 4 des OCRL
  • 05/04/2017 - Ajout du recueil Le but final
  • 12/10/2017 - Liste complète des textes du recueil de 1931

E. S.


Avant 1919

— LUXEMBURG Rosa, La grève en masse, le parti et les syndicats, trad. par Bracke, Gand, Coopérative Volksdrukkerij pour le journal Germinal (Belgique), 1909, 95 pp.

Années 20

— LUXEMBURG Rosa, Lettres de la prison, trad. A. Guillain, Paris, Librairie du Travail, 1921, 62 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La Révolution russe, Paris, éd. du Parti Socialiste, 1922, 48 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Lettres à Karl et Luise Kautsky, trad. Nadine Stchoupak et Bracke, Paris, Rieder, 1925, rééd. 1933, 271 pp.

— LUXEMBURG Rosa, MEHRING Franz & Vandervelde Émile, L’expérience belge : une vieille polémique autour des grèves générales de 1902 et 1903, préface de Jules Humbert-Droz, Paris, Bureau d’éditions de diffusion et de publicité, 1927, 79 pp.

Années 30

— LUXEMBURG Rosa, Réforme sociale ou Révolution ?, Paris, E.S.I. bibliothèque marxiste n° 15, 1932, 231 pp. — contient également :

  • « Les lunettes anglaises » (09/05/1899)
  • « Discours sur la tactique » (Congrès de Stuttgart, 1898)
  • « Réponse au discours de Vollmar » (Congrès de Stuttgart, 1898)
  • « La participation socialiste au pouvoir en France »
  • « La Grève générale »

— LUXEMBURG Rosa, Lettres de la prison, Paris, Librairie du Travail, 1933, 92 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Marxisme, réformisme et léninisme, Paris, Nouveau Prométhée, 1934, 60 pp. — contient :

  • « Problèmes de l’organisation socialiste » (1904)
  • « Masses et chefs » (ou « Espoirs déçus » - 1903)
  • « Liberté de la critique et de la science » (1899)

— LEFEUVRE René, Spartacus 1918-1919. La Commune de Berlin, in Masses n° 15-16, Paris, août 1934 — contient :

  • « Une dette d’honneur » (ou « Un devoir d’honneur » - 18/12/1918)
  • « Programme de Spartakus » (12/1918)
  • « Discours sur le programme » (12/1918)

— LUXEMBURG Rosa, La crise de la démocratie socialiste, trad. et préf. par Raymond Renaud, Paris, Nouveau Prométhée, 1934, 165 pp.

— LUXEMBURG Rosa, L’accumulation du Capital (extraits), trad. et préf. de Marcel Ollivier, Paris, Librairie du Travail, 1936, XV-195 pp.

— ANONYME, Le Socialisme et la peine de mort, Les cahiers de Terre Libre, septembre 1936, 18 pp. — contient :

  • « Une dette d’honneur » (ou « Un devoir d’honneur » - 18/12/1918)

— LUXEMBURG Rosa, Église et socialisme, trad. de Lucienne Rey, préf. de Marceau Pivert, Paris, Édition de la S.F.I.O., 1937, 32 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La Révolution russe, trad. de Marcel Ollivier, préf. de Michel Collinet, Paris, Spartacus n° 4, 1937.

Années 40

— LUXEMBOURG Rosa, La Révolution russe, suivi de La vie héroïque de Rosa Luxembourg par Berthe Fouchère, Paris, Cahiers Spartacus, 1946, 48 et 47 pp.

— LUXEMBOURG Rosa, Marxisme contre dictature, Paris, Cahiers Spartacus, 1946, 48 pp. - rééd. avec modification de titres de l’édition de 1934 ; contient :

  • « Centralisme et démocratie » (ou « Questions d’organisation de la social-démocratie russe » - 1904)
  • « Masse et chefs » (ou « Espoirs déçus » - 1903)
  • « Liberté de la critique et de la science » (1899)

— LUXEMBURG Rosa, Réforme ou Révolution ? - Les lunettes anglaises - Le but final, introduction de S. Rubak, Paris, Cahiers Spartacus, 1947, 112 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Grève générale, parti et syndicats, réed. 1909 trad. Bracke, Paris, Spartacus, 1947, 80 pp.

— ENGELS Friedrich, MEHRING Franz, LUXEMBURG Rosa, Études sur le Capital, Paris, Éditions Sociales, 1949, 128 pp. — contient :

  • « Les deuxième et troisième livres du Capital » (extrait de F. Mehring, Vie de Karl Marx, chapitre 12)

Années 50

— COLLECTIF, La Vérité, supplément au numéro 515, Paris, 1959, 11 pp. — contient :

  • « Assemblée nationale ou conseils ouvriers ? » (17/12/1918)
  • « L’assemblée nationale » (20/11/1918)
  • « L’Achéron s’est mis en mouvement » (27/11/1918)
  • « Les masses sont-elles mûres ? » (03/12/1918)

Années 60

— LUXEMBURG Rosa, Grève de masse, parti et syndicats, trad. Bracke, Paris, François Maspero, coll. « Bibliothèque socialiste » n° 2, 1964, 88 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La Révolution russe, pref. Robert Paris, Paris, François Maspero, coll. « Bibliothèque socialiste » n° 3, 1964, 88 pp. — contient également :

  • « Liberté de la critique et de la science » (1899)

— BADIA Gilbert, Le spartakisme, les dernières années de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht 1914-1919, Paris, L’Arche, 1967, 439 pp. — contient :

  • « Lettres ou extraits de lettres » à Mehring, Winckler, Zetkin

— LUXEMBURG Rosa, L’accumulation du capital, traduction et présentation d’Irène Petit, Paris, François Maspero, coll. « Bibliothèque socialiste » n° 11, 1967, 2 vols., 304 et 240 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Lettres de la prison [à Sophie Liebknecht], Paris, Belibaste, 1968, 77 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Œuvres I : Réforme ou Révolution ? Grève de masse, parti et syndicats, présentation et traduction d’Irène Petit, Paris, Petite collection Maspero, 1969, 175 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Œuvres II : Écrits politiques 1917-1918, présentation et traduction de Claudie Weill, Paris, Petite collection Maspero, 1969, 137 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Œuvres III : L’accumulation du capital (I), présentation d’Irène Petit, traduction de Irène Petit et de Marcel Ollivier, Paris, Petite collection Maspero, 1969, 285 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Œuvres IV : L’accumulation du capital (II), traduction d’Irène Petit, Paris, Petite collection Maspero, 1969, 230 pp.

— KAUTSKY Luise, Mon amie Rosa Luxembourg - souvenirs - biographie, Paris, Cahiers Spartacus, 1969, 94 pp. — contient :

  • « L’ordre règne à Berlin » (14/01/1919)

— RIAZANOV David, La Confession de Karl Marx, Paris, Spartacus, 1969, 32 pp. — contient :

  • « Stagnation et progrès du marxisme » (1903)

— MASPERO François, Rosa Luxemburg vivante, Revue Partisans n° 45, décembre-janvier 1969, 144 pp. — contient :

  • « Lettres inédites » à Morris Hillquit, Camille Huysmans, Thorvald Stauning (1908-1914)
  • « Lettres de la prison » (02/05/1917, 12/1917, 14/01/1918, 24/03/1918)

— LUXEMBURG Rosa, Contre la peine capitale !, dans la revue Sous le drapeau du socialisme n° 48, avril-juin 1969, p. 28 — Paru sous le titre « Une dette d’honneur » dans « Spartacus 1918-1919 : La Commune de Berlin » (1934).

Années 70

— GUILLERM Alain, Le luxembourgisme aujourd’hui, Paris, Cahiers Spartacus, 1970, 60 pp — contient :

  • « La capitulation de Brest-Litovsk : la tragédie russe »

— LUXEMBURG Rosa, Lettres à Karl et Luise Kautsky, précédées de l’oeuvre et la vie de Rosa Luxemburg par Dominique Desanti, Paris, P.U.F., 1970, 53 et 145 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Introduction à l’économie politique, préface de Ernest Mandel, traduction de J. B., Paris, Éditions Anthropos, 1970, 278 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La crise de la social-démocratie, suivi de sa critique (brochure de Junius), Introduction par Ernest Mandel, préface de Clara Zetkin, traduction Jacques Dewitte, Bruxelles, Ed. La Taupe, 1970, 248 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Le socialisme en France 1898-1912, présenté par Daniel Guérin, Paris, Belfond, 1971, 246 pp. — contient :

  • Fragments et petits articles (1898)
  • « La Crise en France » (29/10/1898)
  • « Une Question de tactique » (06/07/1899)
  • « Le Congrès français d’unité » (25/11/1899)
  • « L’Unification française » (18, 19 et 20/12/1899)
  • « Affaire Dreyfus et cas Millerand » (1899)
  • « Paul Lafargue : le socialisme et la conquête des pouvoirs publics » (1899)
  • « La Crise socialiste en France » (5 articles - 1901)
  • « Autour du congrès français d’unité » (1901)
  • « Après le congrès » (1901)
  • « L’Epilogue de la crise socialiste en France » (1901)
  • « Un admirateur belge de Millerand » (04/04/1902)
  • « Les Résultats des élections en France » (07/05/1902)
  • « Jaurès, un Tartarin de Tarascon » (14/05/1902)
  • « Une caricature de 1848 » (09/11/1902)
  • « Le Congrès de Commentry » (04-05/12/1902)
  • « Anticléricalisme et socialisme » (10/12/1902)
  • « Autonomie réformiste et Centralisme révolutionnaire » (1904)
  • « Social-démocratie et parlementarisme » (extraits - 05-06/12/1904)
  • « Lettre à Arthur Stadthagen » (1905)
  • « L’Unification des socialistes français » (26/05/1905)
  • « Lettre ouverte à Jaurès » (24/07/1908)
  • « Où allons nous ? » (court extrait - 15/03/1910)
  • « L’Armée nouvelle » (compte rendu - 09/06/1911)

— LUXEMBURG Rosa, Contre la guerre, par la révolution : Lettres et tracts de Spartacus, Introduction de René et Serge Lefeuvre, traduction par une équipe des Cahiers de Spartacus revue par Jean-Michel Laurian, Paris, Éditions de la Tête de Feuilles & Cahiers de Spartacus, 1972, 203 pp. — contient :

  • « Le Rubicon » (20/09/1616)
  • « Liebknecht » (20/09/1616)
  • « Le Coup de force du Vorwärts devant l’assemblée générale des fédérations du Grand Berlin » (05/11/1916)
  • « Un Nouveau Waterloo du socialisme » (04/1917)
  • « La Révolution en Russie » (04/1917)
  • « Le Socialisme de Wilson » (04/1917)
  • « Scheidemann, apporte ! » (04/1917)
  • « La Vieille taupe » (05/1917)
  • « Deux messages de Pâques » (05/1917)
  • « Brûlantes questions d’actualité » (08/1917)
  • « La Responsabilité historique » (01/1918)
  • « Vers la catastrophe » (06/1918)
  • « La Tragédie russe » (09/1918)
  • « Les Petits Lafayette » (10/1918)
  • « Soit l’un...soit l’autre » (1916)
  • « L’Enseignement du 24 mars » (1916)
  • « Politique de chien » (1916)
  • « Qu’en est-il de Karl Liebknecht ? » (1916)
  • « Pour quoi Liebknecht luttait-il et à cause de quoi a-t-il été condamné ? » (1916)

— LUXEMBURG Rosa, MEHRING Franz & SCHWARZ Salomon, L’expérience belge de la grève générale - Lénine et le mouvement syndical, Paris, Amis de Spartacus, 1973, 52 et 87 pp. — contient :

  • « L’expérience belge - Leçons d’une défaite » (1902)
  • « Réponse au camarade E. Vandervelde » (1902)
  • « La grève générale d’avril 1913 » (1913)

— Marx Karl, ENGELS Friedrich & LUXEMBURG Rosa, Critique des programmes - Critique révolutionnaire, Paris, Cahiers de Spartacus, 1973, réed 1946, 100 pp., 48 pp. et 48 pp. — contient :

  • « La révolution russe » (1918)
  • « Lettres à Louise Kautsky » (09/1904, 05/11/1906 et 20/01/1917)
  • « Lettres à Sonia Liebknecht » (15/01/1917, 02/05/1917 et 12/1917)
  • « La responsabilité historique » (01/1918) , trad. par Bracke

— LUXEMBURG Rosa, Introduction à l’économie politique, préface de Ernest Mandel, traduction de J. B., Paris, UGE 10/18 & Éditions Anthropos, 1973, 313 pp.

— DOMMANGET Maurice & LUXEMBOURG Rosa, 1848 - 1905 : étapes de la Révolution, Paris, Cahiers Spartacus, 1974, 77 et 79 pp. — contient :

  • « Grève de masse, parti et syndicats » (1906)

— HAUPT Georges, LOWY Michael & WEILL Claudie, Les marxistes et la question nationale, Paris, François Maspero, coll. « Bibliothèque socialiste » n° 27, 1974, 396 pp. — contient :

  • « La question polonaise au Congrès international de Londres » (1896)
  • « La question polonaise et le mouvement socialiste » (1905)
  • « La question nationale et l’autonomie » (extraits - 1908-1909)

— LUXEMBURG Rosa, Marxisme contre dictature, Paris, Cahiers Spartacus, rééd. à l’identique de celle de 1946 avec une préface de Alain Guillerm, 1974, 48 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Vive la lutte ! Correspondance 1881 - 1914, Textes réunis, traduits, annotés sous la direction de G. Haupt par C. Weill, I. Petit et G. Badia, 1975, Maspero, Paris, 424 pp.

— LUXEMBURG Rosa, J’étais, je suis, je serai ! Correspondance 1914-1919, Textes réunis, traduits, annotés sous la direction de G. Haupt par C. Weill, I. Petit et G. Badia, Paris, Maspero, 1977, 430 pp.

— PRUDHOMMEAUX André et Dori, Spartacus et la Commune de Berlin, Paris, Cahiers Spartacus, réed. 1977, 126 pp. — contient :

  • « Le Congrès de la Ligue Spartacus » (Interventions - 12/1918)
  • « Discours sur le programme » (12/1918)
  • « Que veut Spartacus ? » (Programme de la Ligue Spartacus - 12/1918)
  • « L’ordre règne à Berlin » (14/01/1919)

— RUBAK Simon, SABATIER Guy, JAQUIER Maurice, MÉTERY Jean, KAY Jean-Michel, LEFEUVRE René & GALAR, Rosa Luxemburg et sa doctrine, Paris, Cahiers Spartacus, 1977, 208 pp. — contient :

  • « La Révolution Russe » (1918)

— LUXEMBURG Rosa, L’État bourgeois et la révolution, trad. Stanislas Ache, introd. Carlos Rossi, Paris, La Brèche, 1978, 93 pp. — contient :

  • « Social-démocratie et parlementarisme » (05/12/1904)
  • « Le Revers de la médaille » (02/04/1914)
  • « Assemblée nationale ou gouvernement des conseils ? » (17/12/1918)
  • « Blanquisme et social-démocratie » (1906)

— LUXEMBURG Rosa, Lettres et tracts de Spartacus, Paris, Cahiers Spartacus, 1978, 203 pp.

Années 80

— BADIA Gilbert & LUXEMBURG Rosa, Textes : réforme, révolution, social-démocratie, Paris, Éditions Sociales / Messidor, Collection Essentiel n° 10, 1982, 377 pp. — contient entre autres :

  • « Dans l’asile de nuit » (01/01/1912)
  • « Problèmes de tactique » (26, 27 et 28/06/1913)
  • « Résolution au Congrès d’Iéna » (09/1913)
  • « Discours devant le tribunal de Francfort » (20/02/1914)
  • « Un bien vieux jeu » (18/11/1918)
  • « Que veut la Ligue spartakiste ? » (14/12/1918)
  • « Devoirs non remplis » (extraits - 08/01/1919)
  • « L’ordre règne à Berlin » (14/01/1919)

— KAUTSKY Karl, LUXEMBURG Rosa & PANNEKOEK Anton, Socialisme, la voie occidentale, articles parus dans la Neue Zeit, Paris, PUF, 1983, 415 pp. — contient :

  • « Usure ou Combat ? » (1910)
  • « La Théorie et la Pratique » (1910)

— BADIA Gilbert & LUXEMBURG Rosa, Textes : réforme, révolution, social-démocratie, Paris, Éditions Sociales / La Dispute, Collection Essentiel n° 10, 1986, 377 pp. rééd. à l’identique de celle de 1982 ;

— LUXEMBURG Rosa, Lettres de la prison [à Sophie Liebknecht], traduction de Michel Aubreuil, Paris, Berg International, 1989, 62 pp.

Années 90

— LUXEMBURG Rosa, La crise de la social-démocratie (brochure de Junius), préface de Ernest Everhard, Paris, Amis de Spartacus, 1994, 171 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Réforme sociale ou révolution ? et autres textes politiques, Paris, Amis de Spartacus, 1997, 192 pp. — contient :

  • « Réforme sociale ou révolution ? » (1898)
  • « Les lunettes anglaises » (09/05/1899)
  • « Centralisme et démocratie » (1904)
  • « Masses et chefs » (1903)
  • « La révolution russe » (1918)

Années 2000

— LUXEMBURG Rosa, Lettres à Léon Jogichès 1894-1914, traduction de Claire Brendel, Paris, Denoël, 2001, 2 vols, 678 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La question nationale et l’autonomie, présentation et traduction de Claudie Weill, Paris, Le Temps des Cerises, 2001, 264 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La Révolution Russe, trad. et présenté par Gilbert Badia, Paris, Le Temps des Cerises, 2001, 117 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Réforme ou Révolution ? - Grève de masse, parti et syndicats, présentation et traduction de Irène Petit, rééd. à l’identique de la petite collection Maspero 1969, Paris, La Découverte, 2001, 137 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Sur la révolution : Écrits politiques 1917-1918, présentation et traduction de Claudie Weill, rééd. à l’identique de la petite collection Maspero 1969, Paris, La Découverte, 2002, 137 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Lettres à Sophie 1916-1918, traduit et annoté par Claudie Weill, Paris, Berg International, 2002, 93 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Dans l’asile de la nuit & autres fragments, Saint-Fons, Domaines de définition, 2002, 56 pp.

— JAURÈS Jean & LUXEMBURG Rosa, Églises et socialisme, Paris, Spartacus, 2006, 57 pp. — contient :

  • « Église et socialisme » (1905)

— LUXEMBURG Rosa, Lettres choisies, choix de lettres extrait de la correspondance écrite par Rosa Luxemburg en prison de 1915 à 1919, et courts extraits de textes 1913 - 1919 ; trad. Gilbert Badia ; préface de Jack Rallite ; Paris, Le Temps des Cerises, 2006, 126 pp. — contient entre autres :

  • « Problèmes de tactiques » (extrait sous le titre « De la bureaucratie » - 26/06/1913)
  • « Devant le tribunal de Francfort » (extrait - 20/02/1914)
  • « Une tâche d’honneur » (18/11/1918)
  • « Un bien vieux jeu » (18/11/1918)
  • « La socialisation de la société » (extrait - 04/12/1918)
  • « L’ordre règne à Berlin » (14/01/1919)

— LUXEMBURG Rosa, MARX Karl, ENGELS Friedrich & GUEVARA Ernesto, Manifeste : Le manifeste communiste, Réforme ou révolution, Le socialisme et l’homme, Paris, Paragon, 2006, 156 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Dans l’asile de la nuit suivi de Lettres de ma prison, Paris, Cahiers de l’Herne, 2007, 124 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Lettres à Karl et Luise Kautsky, Paris, Éditions du Sandre, 2007, 276 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La Révolution Russe, Paris, Éditions de l’Aube, collection « École des Idées », 2007, 112 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Introduction à l’économie politique, préface de Louis Janover, traduction revue de Jacqueline Bois, Toulouse, Smolny, 2008, 464 pp.

— LUXEMBURG Rosa, À bas la guerre ! À bas le gouvernement !, traduit de l’allemand par Cécile Denis, Noisy-le-sec, Éditions de l’Épervier, 2011, 94 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Introduction à l’économie politique, préface de Louis Janover, traduction revue de Jacqueline Bois, Marseille, Agone & Smolny, OCRL - Tome I, 2009, 480 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Rosa, la vie - Lettres de Rosa Luxemburg, livre+CD, traduit de l’allemand par Laure Bernardi et Anouk Grimberg, introduction d’Edwy Plenel, Paris, Éditions de l’atelier, 2009, 252 pp. — contient 61 lettres (ou extraits).

Années 2010

— LUXEMBURG Rosa & LIEBKNECHT Karl, À bas la guerre ! À bas le gouvernement !, traduit de l’allemand par Cécile Denis, Noisy-le-Sec, Éditions de l’Épervier, 2011, 94 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Lettres de prison, traduction par Michel Aubreuil, Paris, Berg international, 2012, rééd., 72 pp.

— LUXEMBURG Rosa, À l’école du socialisme, traduit de l’allemand par Lucie Roignant, postface par Michael Krätke, Marseille, Agone & Smolny, OCRRL - Tome II, 2012, 272 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Le Socialisme en France, édition établie et préfacée par Jean-Numa Ducange, traduit de l’allemand par Daniel Guérin et Lucie Roignant, traduit du polonais par Aleksander Jousselin, Marseille, Agone & Smolny, OCRL - Tome III, 2013, 300 pp.

— LUXEMBURG Rosa, La Révolution Russe, Paris, Éditions de l’Aube, 2013, réédition à l’identique de l’édition de 2007, 112 pp.

— JAURÈS Jean & GUESDE Jules, Discours des deux méthodes, suivi de « Une question de tactique » de Rosa Luxemburg, présentation par Jean-Numa Ducange, Neuvy-en-Champagne, Le passager clandestin, 2014, 90 pp. ; reprise de l’article publié la Leipziger Volkszeitung du 6 juillet 1899, in Rosa LUXEMBURG, Le Socialisme en France, OCRL, t. 3, p. 61-64.

— LUXEMBURG Rosa, La Brochure de Junius, la guerre et l’Internationale (1907-1916), traduit de l’allemand par Marie Hermann, Introduction de J.C. & E.S., Marseille, Agone & Smolny, OCRL - Tome IV, 2014, 232 pp.

— LUXEMBURG Rosa, Le but final. Textes politiques, Spartacus, 2016, 266 pages ; contient :

  • « Réforme sociale ou révolution ? » (1899)
  • « Les lunettes anglaises » (09/05/1899)
  • « Questions d’organisation de la social-démocratie russe » (juillet 1904)
  • « Pour la réunification du Parti » (fin 1911)
  • « La révolution russe » (1918)
  • « Que veut Spartacus ? » (Programme de la Ligue Spartacus) (14/12/1918)
  • « Discours sur le programme » (01/01/1919)

eric