Flux Isérois

Centre d'Information Inter-Peuples

chargement...

Fri, 22 Sep 2017 16:08:42 +0200

Agenda solidaire 2018 de Ritimo

Changement de look

Agenda Solidaires 2018 {JPEG}Cet agenda donne de multiples informations pour vivre la solidarité au quotidien : dates-clés pour fêter la paix et les droits de l’Homme, grands rendez-vous solidaires, quiz sur l’actualité internationale, sélections de livres à lire, de films à voir, de festivals documentaires à découvrir…

Chaque mois, l’agenda relaie dans ses pages deux initiatives qui ont fait leurs preuves, en France et ailleurs dans le monde, sur des sujets aussi variés que les migrations, l’alimentation, la démocratie, les luttes des femmes, l’information, le travail...

Son nouveau format de poche (12 x 16 cm) et sa nouvelle maquette très richement illustrée le rendent encore plus attractif et transportable !

Un outil collectif

Cet agenda est édité par Ritimo

  • en partenariat avec : Aide et Action • Fédération Artisans du monde • La Cimade • Ligue des droits de l’Homme • Non-Violence XXI ;
  • et le soutien de :ActionAid France / Peuples Solidaires • Aide Odontologique Internationale • Alternatives Économiques • CCFD-Terre Solidaire • Emmaüs International • Fédération des associations de solidarité avec tous-te-s les immigré-e-s • France Volontaires • SOL Alternatives Agroécologiques et Solidaires • Solidarité Laïque • Starting-Block.

Pratique, esthétique et pédagogique

Les producteurs de l’agenda apportent leur expertise sur les questions de développement, sur les problématiques agricoles, environnementales, migratoires, sur les enjeux autour de l’égalité femmes/hommes...

JPEG - 69 ko
Agenda Solidaires 2018
Zoom sur, quizz... un exemple de double-page
JPEG - 31.8 ko
Agenda Solidaires 2018
Une semaine sur 2 pages

Caractéristiques techniques : 220 pages - Format 12 x 16 cm, Reliure spirales, année civile 2018, calendriers 2018 et 2019.

Son prix (10 euros) reste inchangé !
Agenda en vente au CIIP : 10 € (+ 3 € frais de port l’unité)

Thu, 21 Sep 2017 08:55:06 +0200

Liberté pour Salah Hamouri

Avocat franco-palestinien emprisonné arbitrairement par l’État d’Israël, Salah Hamouri a été condamné à 6 mois de détention administrative (sans procès ni motif) reconductible à l’infini.

Rassemblement à l’initiative de l’Appel isérois pour la libération de Marwan Barghouti et de tous les prisonniers politiques palestiniens (AIPPP)

AIPPP : Association des Chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT Grésivaudan), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association des Palestiniens en France, ATTAC, CADTM, CGT, Chrétiens Proche-Orient, Échirolles Palestine Solidarité (EPS), Femmes égalité, FSU, Les amis d’Ain el Héloué, Ligue des Droits de l’Homme (LDH38), MJCF, MRAP, PAG 38, PCF, PCOF, PG, UEC Grenoble, Solidaires 38 et les organisations membres du collectif isérois pour la Palestine : Cercle Juif pour une Paix Juste (CJPJ), Association des amitiés franco-libanaises (ADAFL), CCFD Terre Solidaire, CIIP, EELV, Ensemble !, Iran Solidarité, Les Femmes en Noir, Ligue de défense des droits de l’Homme en Iran (LDH Iran), Ligue internationale des femmes pour la Paix et la Liberté (LIFPL), Mouvement de la Paix, Maroc Solidarité Citoyennes, Nil Isère, Union Juive Française pour la Paix, NPA, Secours Catholique-Caritas France, Solidarité avec les groupes d’artisans palestiniens (SGAP)

Grenoble, place Notre Dame

Wed, 20 Sep 2017 14:48:19 +0200

Mobilisation générale : Unité face à l'austérité et aux attaques sociales

Ordonnances loi Travail : précarisation des contrats de travail, permis de licencier, désarmer les salariés et leurs instances représentatives...

Avec la présentation de ses ordonnances, le gouvernement s’est lancé dans une incroyable opération de communication : Le chômage sera vaincu en facilitant les licenciements, les PME/TPE seront les grandes gagnantes d’une réforme exigée par les très grandes entreprises, le dialogue social sera facilité par la fragilisation des syndicats.
Ces lois de "flexibilisation" du droit du travail ont été expérimentées chez nos voisins européens. Leurs résultats sont connus : pas d’effet positif sur le chômage, mais une explosion du taux de pauvreté. Leur véritable objectif : abaisser le coût du travail par une mise en concurrence et une mise sous pression des salariés.

Précarisation des contrats de travail

Généralisation du CDI de chantier
Aujourd’hui, le CDI de chantier n’est autorisé que dans les filières du BTP. Ce type de contrat serait étendu à d’autres secteurs. Mais attention, le CDI de chantier n’a strictement rien à voir avec un CDI. Il pourra être utilisé par des employeurs peu scrupuleux pour recruter des emplois précaires révocables à tout moment sans préavis, sans indemnités de licenciement ni primes de précarité.

Priorité de l’accord d’entreprise sur le Code du travail

La loi El Kohmri avait mis un premier pied dans la porte de l’inversion de la hiérarchie des normes. Les ordonnances Macron entérinent cette inversion comme la nouvelle norme. Chaque entreprise sera libre de définir son propre code du travail entraînant un risque évident de dégradation des conditions de travail et de rémunération sous la pression d’une concurrence inutilement exacerbée entre entreprises françaises et entre salarié-e-s. Premières victimes attendues ? Les primes (ancienneté/ travail de nuit/ 13ième mois) !

Permis de licencier

Plus besoin de motif de licenciement ni d’entretien préalable
Il ne sera plus obligatoire de mentionner le motif du licenciement sur la lettre de licenciement. La tenue d’un entretien préalable au licenciement ne sera pas nécessaire. L’employé devra donc préparer son recours aux prud’hommes sans connaitre son motif de licenciement. Le préavis de licenciement sera réduit de 2 mois à 1 seul mois.

Facilitation des licenciements pour les sociétés multinationales
L’évaluation de la cause économique des licenciements ne se fera plus à un niveau international mais national. Les multinationales seront donc libres d’organiser l’insolvabilité d’une filiale française et de procéder à des licenciements économiques en France tout en affichant une parfaite santé financière à l’international.

Affaiblir le recours aux Prud’hommes
En cas de licenciement abusif (illégal), les indemnités prud’homales auront un plafond maximal auquel devra se soumettre le juge des prud’hommes. Les vices de procédure lors d’un licenciement ne seront plus retenus à charge contre l’employeur.
Le délai pour déposer son dossier de recours aux prud’hommes sera réduit de 2 ans à 1 an, ce qui est trop court pour une partie des personnes licenciées.

Désarmer les salarié-es et leurs instances représentatives...

Sur simple décision de l’employeur, un "CSE" (comité social et économique) regroupera le comité d’entreprise, les délégués du personnel et le CHSCT. Cette fusion s’accompagnera d’une réduction du nombre des représentants et des moyens alloués. Elle diluera la compétence des représentants du personnel et complexifiera leur tâche. Les conséquences seront un affaiblissement du travail syndical, moins de prévention et de soutien en cas de licenciement, d’accident du travail, de harcèlement ou de maladie professionnelle. De plus, le CSE est directement attaqué au portefeuille : il payera 20% des expertises qu’il commande pour contrôler les comptes de l’entreprise ou la sécurité des employés. Il devra donc faire un choix budgétaire entre ses différentes missions.

D’autres points importants du code du travail seront amendés par les ordonnances tel que les obligations de l’employeur en matière de reclassement pour inaptitude, les dispositifs de mobilité volontaire, le travail de nuit… Le compte pénibilité sera vidé de sa substance. Pour nous, tout cela veut dire : plus d’accidents du travail et de maladies professionnelles, plus de flexibilité et de mobilité non souhaitées, des revenus aléatoires et plus faibles, un temps de travail allongé, des vies privées précarisées et sacrifiées.

Ensemble, nous appelons à construire la mobilisation pour faire échec à la politique du gouvernement au service du capitalisme et de la finance et à mettre e n oeuvre une alternative au service du progrès social par notamment la grève et le blocage de l’économie.

Le Front social Grenoble

contact

Wed, 20 Sep 2017 10:54:01 +0200

Correspondance – Impérialisme et égalité une histoire intime

Concert
Pascal Billot : composition, saxophone alto, tenor, baryton
Géraldine Jacquier : contrebasse
Mourad Baïtiche : percussions
Marc Ollivier : choix des textes, lecture
Isabel Oed : choix des textes, lecture
Khaled Baïtiche : création visuelle
Vincent Guyot : création lumières
Production : SCIC Dyade - L’ArTisterie (Fontaine)
Contact : mawwal chez dyade-ad.com

Tarif 8 à 10€
Prévente conseillée : www.barbarins.com/

Grenoble, Salle Noire
19, rue des Arts et Métiers
Tram A, arrêt St Bruno - Bus C5, arrêt Cémoi

Tue, 19 Sep 2017 15:24:56 +0200

Collège Vercors en grève : on veut des surveillants !!!

Cette année encore au collège Vercors à Grenoble (classé REP), trois postes de surveillants ne sont pas reconduits alors que nous accueillons 15 élèves de plus que l’année dernière. Nous sommes le seul collège de l’agglomération grenobloise à perdre autant de surveillants : 3 personnels à 24h de travail hebdomadaire ont été retirés de la vie scolaire à quelques jours de la rentrée, soit l’équivalent de 2 surveillants par jour. Nous passons ainsi de 6 surveillants à seulement 4 par jour.

Pour rappel : l’année dernière nous avons fait face au même problème et le Rectorat a rétabli les moyens de surveillance qui venaient de nous être retirés après 9 jours de grève, nous assurant alors que ces moyens seraient garantis cette année.
Cette parole, pourtant redonnée au mois de juin, n’a pas été respectée. Nous demandons les moyens nécessaires pour effectuer notre rentrée scolaire : 2 équivalents temps-plein d’Assistants d’Éducation.

1 surveillant pour 400 élèves dans la cour c’est impensable !
La rentrée dans ces conditions : NON !

On compte sur vous pour signer la pétition et la faire circuler le plus possible !
Cette pétition sera remise au Rectorat de Grenoble

Vercors en Action
https://www.facebook.com/vercorsenaction/